Brèves internationales du lundi 4 février 2013

Brèves internationales du lundi 4 février 2013

325
0
PARTAGER

MUNICH (Allemagne) – Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a confirmé implicitement, devant la Conférence de sécurité réunie à Munich, que le raid aérien mené en Syrie mercredi était le fait des forces israéliennes. « Ce qui s’est passé il y a quelques jours (…) montre que quand nous disons quelque chose, nous nous y tenons », a déclaré le ministre.

ISTANBUL – Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé Israël dimanche de se livrer à un « terrorisme d’Etat » en condamnant un raid aérien en Syrie qu’il a estimé être une violation inacceptable du droit international.

ALGER – L’Algérie a condamné « fermement » dimanche les frappes aériennes israéliennes contre la Syrie qu’elle estime constituer une violation du droit international, dans un communiqué.

DAMAS – En Syrie, les violences ont fait au moins 125 morts — 58 rebelles, 39 civils et 28 soldats — dimanche, selon un bilan encore provisoire de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

TEL AVIV – Israël compte instaurer une zone tampon en territoire syrien pour empêcher des groupes radicaux de s’approcher de sa frontière si le régime du président Bachar al-Assad s’effondre, a-t-on appris dimanche auprès de sources de sécurité.

TOMBOUCTOU (Mali) – L’armée française a mené dimanche des frappes aériennes intenses contre des positions des groupes armés islamistes dans la région de Kidal, dans l’extrême nord-est du Mali, près de la frontière algérienne, où seraient détenus les sept otages français au Sahel, selon Paris.

PARIS – Le président nigérien Mahamadou Issoufou a affirmé dimanche, sur TV5 Monde, que les quatre otages français enlevés au Niger en septembre 2010 « sont vivants » et se trouvent probablement dans le « Nord du Mali, vers la frontière avec l’Algérie dans les montagnes des Ifoghas », une vaste zone de montagnes et de grottes où se seraient réfugiés une bonne partie des chefs et des combattants des groupes islamistes.

GAO (Mali) – Un haut responsable d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), un des groupes islamistes qui a occupé pendant des mois le nord du Mali, a été arrêté près de la frontière algérienne par un « groupe armé », a-t-on indiqué de sources concordantes. Il s’agit de « Mohamed Moussa Ag Mouhamed, le numéro trois de Ansar Dine, celui qui ordonnait de couper les mains », a annoncé une source de sécurité malienne.

LONDRES – Les responsables de la sécurité d’Afghanistan et du Pakistan sont invités lundi pour la première fois à participer à des entretiens tripartites à Londres sur le processus de paix en Afghanistan. Au centre de ces discussions, entamées dimanche entre le Premier ministre britannique David Cameron et les présidents afghan et pakistanais, figure le moyen d’éviter une résurgence des talibans après le départ, fin 2014, de la force internationale de l’Otan (Isaf).

MUNICH (Allemagne) – Les grandes puissances (les cinq membres du Conseil de sécurité -Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne- + l’Allemagne) ont proposé à l’Iran une réunion le 25 février au Kazakhstan pour tenter de relancer, après des mois d’interruption, les négociations diplomatiques sur son programme nucléaire controversé.

PARIS – Le vice-président américain, Joe Biden, a prévenu l’Iran que « la fenêtre diplomatique se referme » dans les négociations diplomatiques sur son programme nucléaire controversé, dans un entretien avec le quotidien français Le Figaro.

TOKYO – Deux navires gouvernementaux chinois sont entrés lundi dans les eaux territoriales de l’archipel des Senkaku, un chapelet d’îles administré par le Japon mais revendiqué par la Chine sous le nom de Diaoyu, ont annoncé les gardes-côtes nippons. Ces incursions répétées provoquent l’ire du gouvernement de droite japonais de Shinzo Abe, qui a répété samedi sa détermination à accroître la défense du Japon contre les actions jugées provocatrices de pays voisins.

LE CAIRE – Le calme régnait dimanche au Caire après de nouveaux heurts nocturnes, signe d’une tension persistante en Egypte où le fossé se creuse entre le pouvoir et l’opposition sur une sortie de crise. Le bilan officiel des affrontements de vendredi s’est établi à deux morts.

KIRKOUK (Irak) – Une attaque qui a visé dimanche à l’heure de pointe le quartier général de la police de Kirkouk, une ville du nord de l’Irak que se disputent Bagdad et le Kurdistan irakien, a fait 30 morts et 88 blessés, au moment où le pays traverse une grave crise politique.

MADRID – Le scandale de corruption qui fragilise le chef du gouvernement de droite espagnol, Mariano Rajoy, a tourné dimanche à la crise politique, l’opposition socialiste réclamant son départ afin de régler la « situation très grave » que connaît l’Espagne. Samedi, M. Rajoy avait fermement nié avoir reçu de l’argent occulte.

BANGUI – Le président centrafricain François Bozizé a nommé dimanche un gouvernement d’union nationale attribuant le poste stratégique de la Défense aux rebelles du Séléka, qui menacent de ne pas intégrer la nouvelle équipe gouvernementale, faute de « consensus ».-(MAP)-.

 

 

Actu-maroc.com

Commentaires