Bruit de bottes au Caire !

Bruit de bottes au Caire !

243
0
PARTAGER

Pire, le spectre de l’anarchie et du retour de l’armée aux affaires demeurent omniprésents. Dans les faits, les détracteurs du président Morsi lui reprochent une dérive autocratique et une tentation de totalitarisme islamique, mais ils ont refusé l’appel au dialogue de Morsi en vue de reporter le référendum constitutionnel de ce samedi.

Regroupés au sein du Front du Salut National, les principaux mouvements d’opposition n’hésitent pas à utiliser des milices armées, téléguidés de l’étranger, voire des sbires de l’ancien régime.

Il faut dire que Morsi ne fait pas face à une contre-révolution, mais à une opposition qui ne lui a jamais concédé le moindre crédit, fait le moindre cadeau et ne lui a jamais accordé le bénéfice du doute.

Ces mouvements d’opposition mettent en avant le combat pour la liberté et pour la laïcité de l’Etat, et n’éprouvent que haine et mépris pour les Frères musulmans, qu’ils accusent par ailleurs d’avoir confisqué la révolution de la place Tahrir en voulant la remplacer par la dictature de la Charia !

Pris entre le marteau de l’armée et l’enclume des Islamistes, nous n’irons pas comme certains éditorialistes de très mauvaise foi jusqu’à dire que les Egyptiens sont condamnés à choisir entre la peste et le choléra…

Même si la crise semblant sans issue et les nuits blanches de la place Tahrir plus longues, l’armée sera de plus en plus tentée de remettre de l’ordre afin d’éviter le chaos…

 

Hafid FASSI FIHRI

Email : hafid.ff@gmail.com

 

Commentaires