Bruxelles réaffirme son soutien aux réformes entreprises par le Maroc (Commissaire européen)

Bruxelles réaffirme son soutien aux réformes entreprises par le Maroc (Commissaire européen)

197
0
PARTAGER

M. Fule, qui s’exprimait à l’issue de ses entretiens à Rabat avec le Premier  ministre, M. Abbas El Fassi, a rappelé que sa visite dans le Royaume, qui  intervient un an après la tenue en Espagne du Sommet Maroc-UE, constitue une  opportunité pour dresser le bilan avec les responsables marocains et les  représentants de la société civile des avancées accomplies depuis cette  rencontre.

Les deux parties ont, en outre, examiné plusieurs sujets portant notamment  sur les accords déjà signés ou en cours de négociation, ainsi que sur les  événements en Egypte et en Tunisie, a relevé le responsable européen.   

Pour sa part, M. El Fassi a indiqué que les entretiens ont porté sur les  relations de coopération entre le Maroc et l’UE et d’autres questions ayant  trait à la consolidation de la liberté de la presse, des droits de l’Homme et  de la démocratie, ainsi que l’adéquation, à moyen-terme, des législations  marocaine et européenne.

Lors cet entretien, le Premier ministre a, de même, mis l’accent sur les  différentes réformes réalisées au Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi  Mohammed VI, que Dieu L’assiste. 

Les deux parties ont, en outre, abordé les différents accords relatifs aux  secteurs des agrumes et de la pêche, a souligné M. El Fassi, indiquant que l’UE  propose de proroger d’un an ces accords dans la perspective de convenir d’une  nouvelle mouture.   

Lors de ces entretiens, le Premier ministre a également passé en revue les  derniers développements de la cause nationale, soulignant que le Maroc a  parachevé son intégrité territoriale étape par étape et récupéré ses provinces  du Sud dans le cadre de la légalité internationale.

Le Commissaire européen a formulé le souhait de voire les parties parvenir à  une solution pacifique et politique sans vainqueurs, ni vaincus, a précisé M.  El Fassi.  

« L’UE est parfaitement consciente que le conflit est maroco-algérien », a  indiqué le Premier ministre, relevant que l’Union « se penche sur la possibilité  de rapprocher les points de vue des deux pays ».

M. Fule effectue une visite de deux jours au Maroc au cours de laquelle  il s’entretiendra avec plusieurs responsables de la coopération entre le Maroc  et l’UE.   

Auparavant, il a eu des entretiens avec le ministre de l’Economie et des  Finances, Salaheddine Mezouar, et le Premier vice-président de la Chambre des  représentants, Mohamed Abbou.  

La visite du responsable européen intervient quelques semaines après la  réunion du 9ème Conseil d’association Maroc-UE (décembre 2010) à  Bruxelles.

Commentaires