PARTAGER

Au moins 29 morts de 18 nationalités dans cette attaque terroriste à Ouagadougou revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique. Il y aurait au moins 150 blessés, mais le bilan reste provisoire

Un commando djihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des occidentaux, faisant au moins 29 morts et environ 150 blessés, et prenant des otages.

Deux Français ont été tués et une Française a par ailleurs été blessée, a annoncé le Quai d’Orsay, samedi en fin d’après-midi. Cette attaque a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique moins de deux mois après une attaque similaire au Mali.

L’attaque a commencé par l’irruption, vendredi à 19h45, d’un nombre indéterminé d’assaillants dans l’hôtel Splendid, un établissement de luxe de 147 chambres situé au coeur de Ouagadougou et fréquenté par des Occidentaux et des employés des agences des Nations unies. De nombreux tirs ont alors été entendus.

Des contrôles de sécurité étaient en place à l’entrée, mais n’ont pu empêcher l’irruption des assaillants vers 19h45. D’autant que, selon les informations d’Europe 1, les terroristes avaient loué des chambres dans l’Hôtel Splendid. Les djihadistes avaient également des complices à l’intérieur de l’établissement. Le groupe Al-Mourabitoune, mouvement armé djihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar qui a rallié récemment Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), serait à l’origine de l’attaque. Les deux organisations ont en tout cas revendiqué cet attentat. Mais le flou demeure encore sur l’identité des assaillants, qui seraient au nombre de quatre et auraient tous trouvé la mort.

Commentaires