CAFOUILLAGE AU SEIN DE LA COALITION ARABE EN GUERRE AU YÉMEN

CAFOUILLAGE AU SEIN DE LA COALITION ARABE EN GUERRE AU YÉMEN

890
0
PARTAGER

La mort du pilote marocain Yassine Bahti la semaine dernière après le
crash de son F16 est en train de prendre une tournure inattendue pour
l’avenir de la présence marocaine au sein de cette coalition et les
relations militaires entre l’Arabie saoudite et le Maroc, ce qui
constituerait un coup dur pour les liens solides entre les deux pays
frères.

Pour l’heure et une semaine après la disparition de ce pilote,
c’est la cacophonie qui prédomine en matière de communication.

Depuis le début de l’affaire, le général saoudien Ahmed Assiri,
porte-parole de cette opération ne cesse de prendre l’armée marocaine
à contre-pied en démentant à plusieurs occasions ses versions des
faits, des réaction encore inexpliquées.

Le week-end dernier, il s’est inscrit en faux devant le dernier
communiqué des Forces Armées Royales, pourtant pilier de cette
coalition arabe, dans lequel elles affirmaient que le corps du pilote
avait été identifié et repéré, alors que le général saoudien a insisté
sur le fait que le corps du pilote marocain restait introuvable. Un
énième son de cloche différent qui souligne ou du moins cache des
divergences profondes entre les deux parties, prélude probable à une
remise en cause de la participation du Maroc qui se voit ainsi
désavoué et discrédité par un haut responsable militaire saoudien.
En se portant volontaire pour cette opération, le royaume ne savait
sans doute pas qu’il serait remercié ainsi.

Commentaires