Maison A la une CAFOUILLAGE GOUVERNEMENTAL DEVANT LA POURSUITE DU BOYCOTT

CAFOUILLAGE GOUVERNEMENTAL DEVANT LA POURSUITE DU BOYCOTT

689
0
PARTAGER

Un mois après le lancement d’une campagne réussie de boycott de certaines marques en raison des prix élevés pratiqués, les ministres en charge du suivi du dossier continuent de naviguer à vue, sans boussole et sans coordination avec leur chef, Saad Eddine El Othmani. Ce dernier en a fait la démonstration devant la seconde chambre du parlement en s’exprimant, pour la première fois, sur les événements. Ce dernier a littéralement désavoué trois de ses ministres, auteurs d’incohérences et de dérapages, celui des finances, Boussaid, celui de la gouvernance, Daoudi et le porte-parole du gouvernement,El Khalfi, tous coupables, selon lui, d’avoir pris des positions hasardeuses. Pour rectifier le tir, bien que tardivement, El Othmani, depuis en plus isolé, s’est voulu conciliant avec les boycotteurs et les consommateurs, en général, en les priant de tourner la page à l’occasion du Ramadan, avec la promesse de remettre de l’ordre dans les marchés des produits de grande consommation. Mais le chef du gouvernement a laissé l’opinion publique sur sa soif en ne dévoilant pas sa stratégie future pour lutter contre la vie chère et les augmentations abusives des produits les plus utilisés et affichant les plus fortes hausses régulièrement. Les promesses ne valant que pour ceux qui y croient, le gouvernement a tout intérêt à présenter des mesures-phares et convaincantes, car pour l’instant il a du mal à convaincre qu’il défend les intérêts des citoyens, comme le répète inlassablement El Othmani. Que nous réserve le Ramadan?

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires