CAN 2012 : Les Lions sauvent-ils l’honneur ?

CAN 2012 : Les Lions sauvent-ils l’honneur ?

317
0
PARTAGER

Mais les Lions de l’Atlas n’ont pas rugi car Gerets a aligné presque la même formation prosaïque et des joueurs qui ont déambulé, sans conviction. Boussoufa, Kadouri, Hadji ont paru dans leur cagoule de fantômes tout comme Chamakh qui tenait à se débarrasser le plus vite possible de la balle, lui, qui est censé tenter de marquer. Seul Younès Belhanda a mérité son statut de Lion authentique en assumant le rôle de distributeur à la place de Kharja éreinté qui n’a pas d’ailleurs terminé la partie. Le groupe a été renforcé ce soir par le médian Ahmadi, les défenseurs Boukhriss – Lamrani et le gardien Amsif. Un patchwork comme cela a été le cas à chaque match.

Les poulains de Gerets ont ainsi dû patienter 18 mn avant de menacer la cage adverse et l’occasion de but ne s’est présentée qu’à la 33è mn quand Kadouri a tiré dans les bras du gardien Daouda. Mais l’opportunité la plus franche a été à l’actif des poulains de Roland Courbis, par l’entremise de Maazou (fameux lauréat du ballon de plomb) dont le tir à été dévié par la barre transversale (36è).

Les Lions passeront une mi-temps à courir nonchalamment derrière le ballon, incapables de lever le rythme, faisant l’affaire d’un adversaire très limité. Une première manche insipide devant des gradins quasiment déserts.

On espérait un coup de rein à la reprise. Mais ce sont les coéquipiers d’Issoufou qui s’offriront le ballon du but, sauvé par Amsif (46è).  Réponse par Belhanda qui sert  Boussoufa stoppé par le gardien Daouda (57è). La rentrée de Mehdi Carcela apporta plus d’oxygène à l’attaque et la sentence ne tarda pas à tomber, à mesure que les Lions intensifient leurs rushes. Un but de Belhanda, bien servi par Chamakh (79è). Les marocains rateront trois autres opportunités réelles avant que le coup de sifflet final retentisse subitement.

Une fin de partie marquée par le sourire de certains joueurs et d’Eric Gerets qui a poussé un ouf de soulagement. C’est compréhensible, un nul devant le Niger aurait eu l’effet d’une demi-défaite qui attiserait encore plus la diatribe.

Mais cette victoire ne pourra voiler cependant l’échec total de l’odyssée gabonaise. L’équipe de Gerets a passé plus de 240 mn de jeu avant de marquer un but et par la même enregistrer sa première victoire dans cette CAN 2012. Trop maigre pour un coach qui promettait au moins les demi-finales, voire remporter le précieux sésame. Trop cher par rapport à l’effort financier consacré à cette participation de tous les cauchemars.

Les Lions partis au Gabon pour remporter le trophée, ont rebroussé chemin dès le premier tour, se contentant d’une 3è place que le plus pessimiste ne pouvait prévoir.
Parolé, parolé !

Résultats de la 3è journée du groupe C
Maroc – Niger :  1 – 0
Gabon Tunisie : 1 – 0

_____________

 

 

Commentaires