Maison A la une CAN2017: Nos Lions au pied du mur face au Togo...

CAN2017: Nos Lions au pied du mur face au Togo Vaincre ou mourir !

797
0
PARTAGER

Un dernier sursis pour les Lions de l’Atlas qui sont désormais au pied du mur ce soir face au Togo.
Après s’être compliqué la vie avec cette défaite contre la RDC,  l’équipe du Maroc va tenter ce soir contre le Togo de conserver des chances dans ce groupe où le plus dur reste certainement à venir.
En effet , tout autre résultat que la victoire mettrait les Lions de l’Atlas dans une posture très peu enviable
car le compteur et le moral des nôtres serait bloqué à zéro.

Oui c’est vrai , depuis l’arrivée d’Hervé Renard à la tête des Lions de l’Atlas ces derniers n’avaient pas été battus en match officiel éliminatoires de la CAN et de la coupe du monde confondues. C’est désormais chose faite.
Comment se présente pour nos Lions la suite  de cette CAN 2017 !?
Hervé Renard a-t-il pu avoir la préparation qu’il souhaitait,  nonobstant les  absences imprévues de certains joueurs blessés. ?
On connaît le coach national très cohérent et professionnel pour gérer son groupe et cette CAN de la manière la plus rigoureuse qui soit.
Et on se permet d’affirmer , sans peur de se fourvoyer que jamais l’équipe nationale n’a eu un entraîneur entraîneur aussi professionnel et de métier.

Togo or not to go ! 

Si on est déjà éliminé ce soir , les valises du retour seront déjà faites et il faudra profiter de ce dernier match pour faire jouer les remplaçants face à des Ivoiriens que l’on retrouvera à Abidjan pour le dernier rendez- vous du groupe des éliminatoires pour la Coupe du monde de Russie l’an prochain.
Sinon , si tout reste à faire et qu’il faille absolument battre les Ivoiriens  ce sera du quitte ou double et là  , on sera franchement fixés sur la valeur de notre équipe nationale face à un adversaire très difficile à bouger .
Après avoir raté malgré nous les deux dernières éditions , notre football a  soif de coupe d’Afrique et pour ne pas gâcher notre bon plaisir positivons un maximum et espérons que nos valeureux Lions vont savoir se montrer braves et nous faire vibrer.
Alors inutile de perdre notre temps à discuter inutilement des occasions ratées  contre la RDC car de toutes les manières on n’y changera rien,  même si on regrette franchement et vraiment l’absence de Hakim Zyach. ., Pour le reste, on est condamnés à rester dans l’inconnu jusqu’au coup de sifflet  final de cette deuxième rencontre contre le Togo  car l’on ne sait  rien du dispositif tactique qui sera mis en place par Renard et encore moins en ce qui concerne l’état d’esprit et la manière avec laquelle vont évoluer nos Lions.
La seule chose qu’on peut reprocher à l’entraîneur des Lions de l’Atlas c’est que le dernier championnat au monde où Renard cherche et recrute des joueurs c’est certainement notre chère Botola Pro . Mais,  là aussi honnêtement il n’y a pas de quoi lui en vouloir car Renard doit certainement avoir ses raisons et puis , entre nous, on a très vite fait le tour de la Botola!
Sinon , Hervé Renard a jeté son dévolu sur les  marocains évoluant en Ligue 1 et 2 française qui constituent aujourd’hui le gros du groupe qui va défendre nos couleurs .
Le coach national a fait ses choix et c’est encore heureux car il est payé pour cela.
Maintenant,  si l’on s’imagine qu’il suffit de recruter  le sélectionneur qui a remporté les deux dernières coupes d’Afrique des Nations pour s’installer sur le toit du continent , cela n’est franchement  que de la poudre aux yeux. . Exactement comme ceux qui,  à tord ,  affirment avec  prétention vouloir mais sans le  pouvoir , construire une économie solide sur une société en ruines ..
Effectivement,  avec le désert footbalistique qui est le nôtre en termes de formation, d’encadrement et de rigueur professionnelle , il est utopique de vouloir devenir l’équipe africaine numéro un et ce , malgré la qualité et le talent de nos pros.
Le sort en est jeté et quoiqu’il en soit , il sera très important d’entourer notre équipe nationale d’un climat fait  de calme , de sérénité et de confiance. .
Pour le reste , de notre côté on ne vous vendra pas du rêve et des illusions car le souvenir de nos récents multiples déboires et revers successifs en coupe d’Afrique sont encore présents dans nos mémoires et les blessures encore douloureuses.
Aussi,  ne nous faisons pas  trop d’illusions et ne nous attendons pas à un miracle.
Franchement,  on peut légitimement déjà parler de déception car le public marocain s’attendait à une victoire face à la RDC mais il y va loin de la coupe aux lèvres et l’on est resté sur notre faim ..
Pire , il y a de sérieux motifs d’inquiétude qui mettent en doute la capacité de cette équipe à réussir quelque chose de grand et de beau …
Beaucoup plus que le résultat,  ce qui a déçu chez les Lions de l’atlas c’est cette flagrante incapacité à donner du rythme à cette rencontre, à presser nos adversaires pour les pousser à la faute et surtout une totale impuissance à se créer des occasions de but en posant le jeu et en multipliant les accélérations vers le camp adverse.
On n’a rien vu de tout cela et on peut sérieusement commencer à s’inquiéter pour le reste de la compétition. Lorsque le compartiment défensif qui est sensé être  le point fort de cette équipe vient à s’enrhumer, cela fait beaucoup car   malheureusement le maillon faible demeure cette attaque qui tarde à trouver des repères , des sensations et des automatismes qui feront trembler les filets.
Espérons que l’histoire ne va pas se répéter et que lors des prochaines rencontres,  les Lions vont pouvoir trouver le chemin des filets et s’ offrir de précieuses victoires car depuis un moment ils donnent l’impression d’être incroyablement stériles! .
Pour prétendre jouer nos chances jusqu’au bout , il faudra proposer des prestations beaucoup plus solides et consistantes afin de faire mieux que des matchs nuls. D’un autre côté,  toute défaite est désormais interdite sinon ce sera synonyme d’élimination et il faudra dire adieu à la CAN.
Franchement,  l’on ne sait pas quoi attendre de cette rencontre  tellement les incertitudes autour de notre équipe nationale ont plongé le public marocain dans le doute et l’inquiétude.
On va jouer la peur au ventre et le couteau sous la gorge car une défaite face au Togo sonnerait le glas  pour nos chances de qualification.
Alors malgré toutes nos appréhensions  et tous nos doutes, on fait confiance à Hervé Renard qui saura trouver les mots pour motiver son groupe et les aider à réussir un très bon résultat face aux  coéquipiers d’Adebayor.
Pour espérer l’emporter ce soir , il va falloir que notre défense soit intraitable , notre milieu solidaire et solide et nos attaquants motivés, efficaces et incisifs.
Le football , ce n’est pas comme au loto où l’on peut décrocher le gros lot sur un hasardeux coup de dès , mais là pour réussir une grande performance collective sans aucune fausse note,  il faudra que nos onze gars soient au maximum sur le plan individuel tant physiquement que tactiquement en espérant que la cohésion , la détermination et la combativité du groupe feront le reste.
Sinon , il faudra se résigner à ravaler nos déceptions et nos désillusions et rentrer à la maison.
Allez Maroc.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires