PARTAGER
Breast examining

Prendre l’habitude de pratiquer un auto-examen des seins ne dispense pas d’une consultation chez le médecin, mais peut aider à détecter des éventuelles anomalies.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, rappelle l’Institut national du cancer (INCa), même si le nombre de cas observés chaque année a tendance à diminuer 2005. Cette maladie reste la première cause de décès par cancer chez la femme : une sur huit est concernée au cours de sa vie. Or, s’il est dépisté à temps, la survie à 5 ans est de 99%. Voici quelques conseils pour commencer à pratiquer l’autopalpation afin de détecter d’éventuelles anomalies.

Toutes les femmes sont invitées à s’examiner une fois par mois par elles-mêmes à partir de 25 ans. En acquérant les bons gestes et les bonnes habitudes, il sera plus simple de détecter une anomalie. Concrètement, il vaut mieux pratiquer cet examen en dehors de la période des règles, pour éviter que la poitrine soit trop enflée, tendue et douloureuse. Vous pouvez choisir une date facile à retenir comme le premier jour du mois.

Les anomalies suspectes

Il s’agit ensuite de trouver une position et une routine qui vous conviennent. Sous la douche en vous savonnant, le soir avant de vous coucher, devant le miroir en mettant la crème…chaque technique fonctionne. Commencez par regarder votre sein en levant les bras, puis commencez la palpation avec la main opposée au sein, les doigts tendus, par gestes circulaires ou verticaux. Vous cherchez : une grosseur indolore, une peau à l’aspect écaillé ou une peau d’orange, une rougeur, un ganglion, une anormalité du mamelon.

Prêtez une attention particulière à la zone entre le sein et l’aisselle. En cas de doute, prenez rendez-vous chez un professionnel de santé. Ce type d’auto-examen ne dispense pas d’une consultation régulière chez votre gynécologue ou chez votre médecin

Source ; santemagazine.fr

Commentaires