PARTAGER

Le parti du Mouvement Populaire devenu célèbre dans le gouvernement
actuel pour avoir accumulé un nombre impressionnant de scandales de la
part de ses ministres et qui suscite de nombreuses interrogations sur
sa gestion, a crée un nouveau malaise en son sein, une crise même,
avec la décision de porter candidat, l’ancien ministre Ouzzine écarté
du gouvernement, aux élections du 4 septembre pour les élections
régionales. Sachant que l’homme a très mauvaise presse et multiple les
maladresses, ne devant sa présence sur la scène politique que par sa
belle-mère, une femme très influente au sein de ce parti et qui est
derrière sa candidature, il est clair que les critères retenus sont
flous. Ayant tout juste obtenu son ticket pour la région très disputée
de Fez-Meknès, l’ancien ministre controversé est de nouveau au centre
d’une polémique, piégé comme un débutant, après la diffusion sur les
réseaux sociaux, de son entretien avec l’un de ses proches au cours
duquel il s’exprime dans un langage très vulgaire et affirme qu’il
fait la loi en matière de cooptation des candidats sous les couleurs
du parti et les conditions qu’ils doivent remplir pour le devenir.

Les campagnes électorales n’ayant pas débuté, l’on peut imaginer les
autres déboires qui attendent ce curieux candidat.

Commentaires