PARTAGER
L’annonce est tombé comme une sentence et comme un couperet : le célèbre quartier commercial  et poumon économique du centre de Casablanca, haut lieu des circuits informels où se brassent des milliards chaque jour, est condamné à disparaitre dans deux ans au plus tard pour être transféré à Mediouna dans la grande banlieue de la ville pour ne rester qu’un lointain souvenir dans sa forme et son emplacement actuels.
Le conseil de la métropole a confié à la société de développement  » Casa Aménagement  » le pilotage de cette opération gigantesque en terme de dédommagement mais qui va faire grimper vers les sommets les prix du foncier, avec la promesse officielle de restaurer les bâtiments qui méritent d’être classés au patrimoine de la ville et de faire de ce lieu; la mémoire de Casablanca avec un réaménagement des espaces transformés en centres résidentiels à même de donner un nouveau lustre à ce quartier et le débarrasser des nuisances ainsi que des problèmes de circulation qui impactent tout le centre de « Dar Beida ».
L’actuel emplacement retenu et déjà en construction pour se substituer à « Derb Omar  » dans la périphérie sera un mix de projets d’habitat et de commerce disséminés sur plusieurs dizaines d’hectares avec de larges aires de stationnement pour t les centaines de camions qui avaient pour habitude de venir s’entasser dans le centre de la métropole chargeant et déchargeant des tonnes de marchandises échangés au noir au mépris des versements des taxes et impôts. C’est d’ailleurs l’autre bénéfice de ce déménagement pour l’état; à savoir la mise à mort et la fin annoncée des circuits de l’informel.
Par Jalil Nouri

Commentaires