PARTAGER
Les habitants du centre-ville de la capitale économique révoltés par la saleté ds rues se demandent quel spectacle les attendra le jour de la fête du sacrifice du mouton vendredi prochain quand des montagnes de déchets supplémentaires viendront s’ajouter à ceux entassés depuis des semaines. L’une des entreprise en charge de la collecte des ordures ménagères a réduit son activité en raison de problèmes internes avec ses employés et d’un différend sur l’application et le respect du cahier des charges, dans qu’aucun accord ne soit intervenu dans les deux dossiers.
Si le spectacle est repoussant et inacceptable pour une ville comme Casablanca, vitrine du Maroc de 2017, il le sera encore plus avec des dépotoirs à ciel ouvert dans le centre de la ville fréquenté par les touristes, quand les déchets propres au sacrifice du mouton viendront le compléter avec les boyaux , les têtes et les boyaux. De mémoire de casablancais, jamais une telle situation chaotique n’a été vécue avec désolation et résignation après des démarches auprès des responsables de la mairie, loin de prendre conscience du véritable calvaire enduré par les habitants depuis des semaines. A tel point que certains sont prêts à abandonner leurs quartiers pendant cette période après avoir vainement mené une campagne sur les réseaux sociaux.

Commentaires