PARTAGER

Le choix n’était vraiment pas le bon au niveau de la fédération de football pour l’ouverture du complexe Mohammed V et son mythique « Stade d’Honneur » après des mois de travail.

En programmant le match explosif entre le Wac et les Far de Rabat ce lundi 3 avril, un jour ouvrable intervenant en plein congé scolaire de printemps, les responsables fédéraux ont manqué de clairvoyance bien que de nouvelles mesures de sécurité seront appliquées dans un stade flambant neuf et plus accueillant pour un public dont une grande partie de supporteurs continue de poser problème. Mais plus inquiétant que cela, c’est à l’extérieur du stade que le pire est à craindre avec une épreuve de force à hauts risques qui s’annonce entre les supporteurs des Far et les éléments de la sécurité mobilisés en grand nombre, les premiers déclarant vouloir venir à tout prix pour assister au match alors qu’une interdiction de se déplacer à Casablanca leur a été transmise pour éviter d’éventuels affrontements.

Tous les quartiers avoisinants du complexe vivent donc dans l’expectative et s’attendent aux dégâts habituels qu’aucun dispositif ne semble en mesure de faire éviter. Les riverains qui vivent déjà une situation intenable les week-ends doivent à présent supporter la casse des matchs en semaine. Infernal !

Commentaires