PARTAGER

Image catastrophique de la capitale économique dès les premières de fortes précipitations ce lundi.

Plusieurs quartiers et avenues sont sous les eaux et n’ont toujours pas été dégagés ce mardi à la mi-journée, dont le célèbre boulevard Mohammed V emprunté par le tramway qui a toujours du mal à circuler normalement sur plusieurs tronçons à travers la ville qui pâtit d’une absence remarquée du maire toujours en pareille occasion. Métropole sans capitaine et sans services élémentaires pour voler au secours d’habitants désemparés, Casablanca a vécu une journée noire. Circulation paralysée, moyens de transport immobilisés, apparition des crevasses et des fosses sur la chaussée, ambulances bloquées et autoroute impraticable vers Mohammédia avec des embouteillages monstre, le pire paysage que les habitants de la ville découvrent à chaque chute de pluies importantes.

L’entreprise chargée de l’assainissement a encore fait , une fois de plus, d’une incapacité à faire face à la situation ni à mener des opérations préventives de curage des égouts, bien qu’elle ait été avertie de l’arrivée de fortes précipitations. Et tant pis si les contribuables voient que les taxes prélevées partent en fumée et que les responsables de la ville ne sont jamais là quand la situation l’impose, pour chausser bottes et porter casque, histoire de montrer un tant soit peu de degré de civisme et de responsabilité dans leur mission.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires