PARTAGER

Les 241 passagers du vol AT 751 assurant hier après-midi la liaison
entre Casablanca et Paris-Orly ont eu la frayeur de leur vie en
apprenant que l’appareil à bord duquel ils étaient avait enregistré
une panne des volets situés sur les ailes et qu’il était contraint de
procéder à un atterrissage incertain et risqué après que l’équipage
ait lancé un sos à la tour de contrôle. Pour résumer, ce type
d’atterrissage n’intervient qu’en cas d’extrême urgence et est précédé
d’une alerte maximale, l’appareil risquant de prendre feu ou une
sortie de piste si cette dernière est insuffisante, bref un drame
assuré.

Aussitôt l’alerte donnée et alors que les passagers s’attendaient au
pire, une piste réservée à ce type d’éventualité a permis finalement à
l’équipage de se poser au milieu d’un déploiement impressionnant
d’ambulances et des camions des sapeurs-pompiers prêts à appliquer le
dispositif mis en place par les autorités aéroportuaires qui s’étaient
préparés à vivre une catastrophe aérienne avec la sortie de piste de
l’avion dont le système de freinage était devenu peu fiable.
Fort heureusement, les passagers ont pu être débarqués sains et saufs après
cet énième incident à ajouter à une longue liste.

Commentaires