Cellule pro-Daesh démantelée: Les armes introduites depuis l’Algérie

Cellule pro-Daesh démantelée: Les armes introduites depuis l’Algérie

1037
0
PARTAGER
Les armes saisies auprès de la cellule terroriste démantelée récemment ont été introduites au Maroc depuis les frontières avec l’Algérie, a indiqué lundi le directeur du BCIJ, Abdelhak El Khayam.

Lors du démantèlement de la cellule, dont trois membres ont été arrêtés dans une maison « sécurisée » à Essaouira, il a été procédé à la saisie de 4 pistolets automatiques (8 et 9 mm), un fusil mitrailleur, 7 bombes lacrymogènes, trois matraques électriques, des armes blanches en plus d’une importante quantité de munitions et de matières suspectes, a-t-il dit dans une conférence de presse au siège du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) à Salé.

La cellule terroriste, dont les cinq membres (âgés de 20 à 39 ans) ont prêté allégeance à Daesh et s’est fait baptisée ’’Jound Al Khilafa au Maroc’’, se préparait à commettre des actes terroristes sur instructions de dirigeants de l’organisation terroriste avant de rejoindre ses rangs dans les zones de conflit en Syrie et en Irak, a-t-il dit, précisant que les appréhendés attendaient la visite d’un membre de l’organisation terroriste en provenance de Syrie pour les former à la fabrication d’explosifs et au maniement des armes.

L’expertise sur les produits suspects saisis lors de l’arrestation (des produits chimiques, dont le nitrate d’ammonium, du souffre et des composants électroniques et électrique) a démontré qu’ils entrent dans la composition matières utilisées pour la confection de puissants explosifs, a-t-il expliqué.

Les membres de la cellule ont reçu des instructions de dirigeants de Daesh de commettre des actes terroristes sur le territoire du Royaume avant de rejoindre ses rangs dans la zone de conflit syro-irakienne, a-t-il dit, indiquant que ce fait révèle un changement dans la tactique de l’organisation terroriste qui jusqu’à présent cherchait à acheminer les nouvelles recrues en Irak et en Syrie pour les former dans ses camps avant de les redéployer dans leur pays d’origine pour commettre des actes terroristes.

14 cellules terroristes démantelées depuis mars 2014

La stratégie du Royaume pour contrer la menace terroriste fondée sur les actions préventives atteste de son succès et le démantèlement de plusieurs cellules avant qu’elles puissent passer à l’acte a permis d’éviter des drames et des tragédies aussi bien au Royaume que dans des pays du voisinage, a-t-il assuré, affirmant l’engagement déterminé et sincère du Maroc dans la coopération internationale en matière de lutte contre la menace terroriste dans une région particulièrement exposée avec l’implantation de Daesh en Libye à la faveur de la situation d’insécurité dans ce pays.

Et de rappeler que grâce à cette stratégie, le BCJI a réussi démanteler 14 cellules terroristes depuis sa création en mars 2014.

Les mis en cause dans cette nouvelle affaire seront déférés devant la justice dès la fin l’enquête qui se poursuit toujours sous la supervision du parquet général compétent.

Commentaires