CES BEURETTES MAROCAINES DEVENUES MINISTRES EN FRANCE

CES BEURETTES MAROCAINES DEVENUES MINISTRES EN FRANCE

715
0
PARTAGER

Les deux dernières, Najat Vallaud Belkacem, trois fois ministre depuis que Hollande est au pouvoir, et Myriam El Khomri, sont pratiquement du même âge, respectivement 37 et 36 ans, et derrière elles un riche parcours.

Avant elles, c’est une autre marocaine, Rachida Dati, poussée par l’ancien président de droite Sarkozy, avait ouvert le bal en se frottant aux arcanes gouvernementales dans l’hexagone, en endossant le prestigieux portefeuille de garde des sceaux ou ministre de la justice, prenant de court tous les juristes de France, avec bon nombre de préjugés défavorables.

C’est dire que la France n’a pas manqué de courage ces dix dernières années en nommant à des postes ministériels des profils issus de l’immigration aux bagages solides, bien rodés dans leurs formations politiques respectives et qui ont fait surtout leurs premières armes en s’y distinguant en tant qu’élus locaux. Loin d’être des potiches placées pour la vitrine et la propagande de l’intégration et de la France multiraciale bleu-blanc-rouge, ces marocaines ont de la crédibilité à revendre et constituent un exemple pour les générations futures notamment ceux qui se sentent exclus du système français.

Najat Vallaud Belkacem la rifaine, Myriam El Khomri la rbatie et Rachida Dati la meknassie, arrivées très jeunes en France avec leurs familles, ont suivi toutes leur scolarité et leurs études supérieures en France comme tous les autres citoyens de ce pays mais en fournissant plus d’efforts que d’autres pour se prouver qu’elles n’étaient pas différentes, avant de plonger dans l’école de la politique pour en devenir des icônes en termes de réussite et d’ascension .

Actu-maroc.com

Commentaires