PARTAGER

Exploiter les sous-sols relevant du domaine public..

Acheter un petit kiosque de quelques mètres carrés et puis agrandir son local en creusant une galerie souterraine sous un sol relevant du domaine public , voilà ce qui est en train de se passer au niveau de la résidence Elbaraka à Salé , commune de Hsaine. Avec ou sans la complicité des autorités locales, de connivence ou non avec les promoteurs immobiliers,  ce petit trafic malhonnête que les lois en vigueur dans ce pays doivent en principe punir et bannir,  risque pourtant de malheureusement sévir comme si le Maroc était devenue une jungle ou toutes les autorisations et tous les passe-droits s’achètent avec de l’argent et où les puissants piétinent les droits des citoyens sans défense en mettant les autorités à leurs pieds.

C’est ce qui explique les plaintes et doléances des propriétaires de cette résidence qui nous sont parvenues faute d’avoir pu trouver d’écho favorable auprès des autorités concernés et non pas compétentes comme on les appelle abusivement.

D’après ces plaintes , le président de la commune aurait été très correct et donné toutes ses instructions pour faire respecter les lois en vigueur en matière d’urbanisme et également de copropriété. Le Caïd , quant à lui, responsable direct lorsqu’il s’agit de mettre fin à tous travaux hors la loi et illégaux aurait d’après nos investigations montré beaucoup de nonchalance et aurait commencé à se défiler à chaque fois que les plaignants ont fait appel à ses services.

Même chose en ce qui concerne les deux promoteurs immobiliers qui auraient encouragé la propriétaire du Kiosque à effectuer des travaux et l’auraient peut être même incité à user et abuser du sous-sols relevant du domaine public.

Même si cela demeure très difficile à vérifier,  la mauvaise foi est évidente car dans ce cas  pourquoi acheter un kiosque minuscule pour le transformer par la suite en cabinet de radiologie vu que les appareils de radiologie sont soumis par les lois en vigueur à l’obligation d’être dans dans un sous-sol le plus loin possible des habitants.

Lorsqu’on est correct et respectueux des règlements , on achète un terrain et on creuse sa galerie souterraine avec toutes les autorisations requises.
Sinon, pourquoi le faire dans la clandestinité et dans l’ombre mettant des barrières et des barricades de part et d’autre afin de n’éveiller aucun soupçon et puis recouvrir de béton, de pelouse et de fleurs comme si de rien n’était.

A souligner que la préfecture de Salé avait ordonné au courant de l’année 2016 une enquête et dépêché une commission technique à propos de flagrants manquements à la qualité dans la construction de cette résidence et aux dangers auxquels pourraient être exposés les habitants. Mais d’après ces derniers,  depuis juillet dernier et avec l’arrivée du nouveau gouverneur, les propriétaires reçoivent une fin de non recevoir concernant le conclusions du rapport de cette commission qui est désormais aux abonnés absents.
Nous vous tiendrons au courant dans cette affaire ou l’intérêt général,  l’autorité et le promoteur ne semblent pas faire bon ménage.
Cela ne sent pas très bo , mais vous pouvez compter sur nous et nous faire confiance pour dénoncer tous les abus qui pourraient survenir.

Hafid Fassi Fihri

Pour vos vidéos, articles ou publicités : actumaroc@yahoo.fr

Commentaires