Chambre des représentants : Mise en œuvre les dispositions de la Constitution

Chambre des représentants : Mise en œuvre les dispositions de la Constitution

335
0
PARTAGER

L’institution législative a démontré son aptitude à mettre en œuvre les dispositions de la Constitution, en élaborant un règlement intérieur capable d’encadrer son action, a affirmé, jeudi, Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants.

La révision du règlement intérieur constitue une «révision préliminaire» visant la mise en œuvre des nouvelles dispositions constitutionnelles, a dit Ghellab lors d’un point de presse.

Il a noté que cette adéquation a été mise au point à travers une méthodologie participative en deux étapes : La première a servi à apporter des modifications de nature à faciliter l’entame de l’action parlementaire, alors que la seconde a concerné la mise en place d’une commission chargée de la révision du règlement en harmonie avec les dispositions de la Constitution.

«Animés par la forte volonté de réformer, améliorer son efficience et soumettre à l’évaluation l’action parlementaire, nous nous sommes engagés à nous mettre à l’ouvrage entre les sessions pour finaliser la seconde révision du règlement», a indiqué Ghellab.

Il a souligné que la mouture actuelle du règlement intérieur comporte plusieurs innovations, dont le but est d’améliorer l’action parlementaire.

Le renforcement de l’action parlementaire est tributaire essentiellement de l’accroissement du nombre des commissions permanentes, de l’amélioration de la qualité, de la discussion des rapports de certaines institutions et instance nationales, ainsi que du renforcement du rôle législatif, a-t-il précisé.

Il a souligné que le renforcement du processus démocratique dépend d’un parlement disposant de tous les outils de travail, d’autant que cette institution s’occupe des attentes et préoccupation des citoyens.

A propos de la «chaine parlementaire», Ghellab s’est dit déterminé à donner vie à ce projet «le plus tôt possible», soulignant les multiples procédures à accomplir se rapportant à ce sujet notamment sur le plan institutionnel et organisationnel.

En réponse à une question sur la relation avec les médias, Ghellab a relevé l’importance de la réglementer de sorte qu’elle ne demeure pas «arbitraire» et que la présence des médias devienne «institutionnelle», relevant que «la mise en œuvre de cette démarche sera entreprise en fonction des moyens existants».

Il est à signaler que ce règlement intérieur sera soumis à la Cour constitutionnelle, avant sa publication au bulletin officiel.

Par MAP ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires