Championnat D1: Le classico WAC-RCA en tête d’affiche de la 24ème journée

Championnat D1: Le classico WAC-RCA en tête d’affiche de la 24ème journée

192
0
PARTAGER

Par Farid Benmesbah

A l’instar des années précédentes, ce choc aux titans attirera indubitablement les fans des deux clubs, qu’ils soient au Maroc ou ailleurs, eu égard à l’importance cruciale que revêt ce match et la qualité de ses protagonistes qui ont ravi d’innombrables titres aux échelons national, arabe et africain.

Une vraie fête du football, ce derby, qui sera suivi par des milliers de spectateurs sur place, et des millions d’autres devant leur petit écran, puise son importance du fait que le gagnant franchira un grand pas dans la course au titre, notamment pour les « Verts », dauphins à une longueur du leader l’Olympique Khouribga (avec un match en moins), et qui semblent les plus proches pour s’adjuger un 10è titre de Champion, sachant que leur dernier sacre remonte à la saison 2008-2009.

Ce derby, classé parmi les 10 meilleurs au monde et qui promet un plateau footballistique des plus alléchants, agrémenté d’une rivalité historique et d’un enthousiasme d’un public dévoué et exigeant, sera, certes, un test rude pour les deux équipes, mais toujours dans le cadre d’un fair play digne des noms WAC et RCA.

Même si les « frères ennemis » sont en course pour le titre de cette année, le Raja (2è avec 41 points) et le Wydad (5è avec 34 unités) disputeront cette rencontre avec l’avantage d’avoir en poche les billets de qualification aux huitièmes de finale de la Ligue des Champions d’Afrique, aux dépens, respectivement, du Stade malien et de Kano Pillars (Nigeria).

Le match aller remporté par le WAC 2-1 a été disputé dans des circonstances particulières pour les deux clubs, qui traversaient une période d’instabilité au niveau de leur direction technique.

Le Raja avait remercié son entraîneur français Henri Michel, remplacé par M’hamed Fakhir, tandis que le Wydad s’était séparé du Brésilien Dos Santos, pour s’attacher les services de l’Italien Garzito puis de Fakhreddine Rejhi.

Depuis le début des hostilités entre les deux rivaux, en 1957, le Raja s’était imposé à 33 reprises pour 27 victoires en faveur du WAC, alors que 50 confrontations s’étaient soldées sans vainqueur ni vaincu.

Comme à l’accoutumée, le sort de ce match est loin d’être scellé avant le coup de sifflet final, et ce quelle qu’elle soit la situation des deux clubs, puisque tous les calculs se vaporisent le temps de ce derby qui a demeuré, tout au long de son histoire, indéchiffrable pour les pronostiqueurs.

D’un angle purement historique, le nom du Wydad et du Raja est étroitement lié à un homme qui a marqué de son empreinte les deux clubs de la capitale économique du Royaume, à savoir Mohamed Ben Lahcen Affani, de son pseudonyme « Père Jego « , l’un des fondateurs du Wydad en 1937.

L’histoire de la rivalité entre ces deux mastodontes du football national est riche en souvenirs inoubliables qui précèdent même le premier match entre eux. Interrogé sur sa préférence entre les deux clubs, le Père Jego répondit que « son coeur allait vers le Wydad, mais que le Raja symbolisait la solidité de son caractère ».

Par ailleurs, l’ailier droit du Raja et de la sélection nationale lors du Mondial de Mexico-1970, Said Ghandi est le buteur le plus célèbre tout au long de l’histoire des derbies casablancais avec 7 buts marqués contre le WAC, tandis que l’ex-capitaine des Verts et actuel entraîneur adjoint, Abdellatif Jrindou, demeure le joueur qui compte le plus grand nombre de participations avec 16 matches joués.

Le derby a été toujours une opposition entre le style anglais adopté par le WAC et la philosophie du jeu brésilien menée par le Raja. Les Rajaouis se souviendront pour toujours de leur écrasante victoire par 5 buts à 1 en quart de finale de la Coupe du Trône (1996-1997), le plus large score jamais enregistré lors de leur confrontation.

Ce match se jouera donc sur des détails minimes et le vainqueur ne sera autre que le fair play, qui devra régner avec l’apport de toutes les parties concernées: autorités locales, forces de l’ordre, organisateurs, dirigeants, associations, staff technique, médias et public.

Outre ce match phare, d’autres rencontres sont au programme de cette 24è journée, avec comme dénominateur commun le gain des trois points en jeu.

Ainsi, l’Olympic de Safi (3è/39 pts) recevra l’Olympique de Khouribga, leader avec 42 points, en un match palpitant qui permettra de jauger la détermination des poulains de Youssef Lmrini à s’attacher à leur fauteuil de leader et conforter leurs chances de remporter un deuxième titre en leur histoire.

Néanmoins, l’ambition du club phosphatier sera confrontée à la rage de vaincre côté OCS, qui tentera de garder le contact avec le fauteuil de leadership.

Voici par ailleurs, le programme de la 24è journée:

Vendredi (20H00).

Jeunesse Kasbat Tadla – Moghreb Fès au Stade El Harti à Marrakech (à huis clos).

Samedi.

Moghreb Tétouan – FUS Rabat au Stade Saniat R’mel à Tétouan (15h00).

Widad Fès -Chabab Al Hoceima au Complexe sportif à Fès (17h00).

Olympic Safi-Olympique Khouribga au Stade Massira de Safi (à huis clos -20H00).

Dimanche.

KAC Kénitra – Kawkab Marrakech au Stade Municipal à Kénitra (15h00).

Wydad Casablanca-Raja Casablanca au Complexe Mohammed V à Casablanca (17h30).

AS FAR – Jeunesse Massira au Complexe Prince Moulay Abdellah à Rabat (20H00).

Reporté:.

Hassania Agadir – Difaâ El Jadida.
Dernière modification 08/04/2011 13:14.
©MAP-Tous droits réservés
_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires