PARTAGER

La désillusion et la déception sont de taille. C’est plus que pitoyable. Jour de deuil à Kigali pour les locaux.
On a été très mauvais et on va probablement rentrer à la maison prématurément pour reprendre avec la Botola Pro beaucoup plus tôt que prévu. Mercredi aura été une journée bien triste pour les supporters de l’équipe nationale des locaux qui sont tombés de très haut, puisque non seulement cette dernière n’a jamais paru capable de prendre le jeu à son compte, mais elle n’a également jamais réussi à dominer une équipe Ivoirienne très moyenne. On pensait après le nul contre le Gabon, qu’il serait difficile aux nôtres d’être aussi mauvais une seconde fois, mais ils ont brillamment réussi à faire pire!
Le comble , c’est de se faire éliminer dans un groupe plus que moyen contre des équipes pas vraiment terribles !
Ce qui est rageant et frustrant, c’est qu’il n’y a eu aucune réaction de la part des nôtres pour au moins égaliser.
Et Mhamed Fakhir assume la pleine responsabilité de cette déconvenue car il a eu des choix très contestables depuis le début.
Franchement, si c’est cela l’équipe nationale des locaux c’est que notre championnat ne vaut pas un sou!
En effet, on n’a jamais vu une équipe aussi statique et apathique, sans aucun enthousiasme ni coeur à l’ouvrage. Sans fond de jeu , sans engagement et sans combativité.
Mercredi dernier on a entendu sur une radio qui s’est improvisé avocate de Fakhir, que ce dernier était un calculateur et que la prudence exagérée avec laquelle ont évolué les nôtres faisait partie de sa stratégie pour le CHAN!!
Franchement, qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour justifier l’injustifiable et se porter au chevet de ses copains!
Si Fakhir est un calculateur , c’est qu’honnetement il a très mal calculé son coup puisque sa campagne Rwandaise est un véritable fiasco!
Ceux qui se souviennent du discours de Fakhir devant les médias à Marrakech, avant le départ pour Kigali se sont certainement aperçus que tout cela n’était pas très crédible.
Mais parmi ceux là , on a entendu l’ avocat de Fakhir s’exclamer jeudi matin sur la radio du sport : il n’y a pas que le foot dans ce pays !
Chapeau..
Moi je vous dis le franchement et sans peur de me fourvoyer : il faut débarrasser la scène publique, médiatique et sportive des faux- jetons dont la posture intellectuelle suspecte et douteuse fausse le débat et brouille les pistes, et par conséquent nuit énormément au football national..et pas seulement!
De notre côté, on a soutenu Mhamed Fakhir lorsqu’il a pondu sa liste magique et improbable , mais là on juge sur pièce car s’il est certain que nos représentants n’ont pas été à leur meilleur niveau et n’ont pas pu montré leur meilleur visage et le jeu qu’on leur connaît, c’est que la responsabilité du staff technique est plus qu évidente.
Cela fait un moment que l’univers de notre football est dans un parfait délire entretenu par les médias puisqu’on n’arrête pas de rêver et de faire vivre les marocains dans la parfaite illusion . On parlait de remporter cette coupe , on s’est vu trop beaux et on s’est crus meilleurs que les autres..
Maintenant, pour expliquer cette débâcle les analyses vont fuser de toutes parts et les plateaux- télé et les studios de radio , sans oublier les journaux, vont rivaliser dans ce sens!
Mais puisque nos spécialistes ont tout compris , pourquoi à chaque coupe d’Afrique depuis 2006 est-on toujours éliminés au premier tour sans marquer le moindre but!?
Il faut arrêter cette mascarade pas du tout crédible puisqu’ infestée de contrevérités et d’escroquerie intellectuelle.
Depuis le temps qu’on répète les mêmes erreurs et qu’on accumule les contre performances , c’est qu’il est urgent de mettre un terme à ce débat stérile et nuisible sur notre football et qui occupe une grande place dans la vie publique, et de faire le ménage au sein de la fédération au sujet des sélections nationales qui sont – on le comprend bien- une affaire juteuse et très convoitée.
Fakir victime de ses choix..
En alignant un onze sans personnalité ni force de caractère, Fakhir a payé cash ses propres choix.
L’absence d’un véritable patron au sein du groupe n’expliquant pas tout .
> Fakhir s’est lourdement trompé et planté, c’est tout!
Et ce n’est pas en jetant les joueurs en pâture à la vindicte populaire qu’il va se disculper de sa responsabilité !
On a vu Jahouh et Batna avoir des mots à propos de coups francs que tous deux voulaient se charger de tirer.Cela montre l’absence de cohésion et d’homogénéité dans cette équipe. On se demande encore pourquoi et comment Fakhir n’a pas bâti son ossature sur la base d’un club, FUS ou WAC par exemple.
Cela s’est toujours fait , mais au lieu de cela le coach national a préféré un patchwork qui a explosé en cours de route. Et la mayonnaise n’a pas pris!
Nos joueurs n’ont jamais été aussi maladroits et tout le monde a constaté le nombre de passes ratées , les déchets techniques, etc
Le pire , c’est lorsque l’équipe a cessé de jouer après 45 minutes!
Baddou Zaki qui a toujours soutenu que les pros d’Europe sont largement supérieurs aux joueurs locaux doit être aujourd’hui bien confortés dans ces convictions. De plus, il n’a jamais fait appel aux mêmes locaux que Fakhir. Mais pour ne pas être injuste , on a vu à ni dépens comment les pros se comportaient en Afrique en étant méconnaissables.
Aussi, Fakhir et Zaki sont-ils quittes!
Pour terminer, s’il n’y avait qu’une seule conclusion à faire au sujet de notre participation au CHAN du Rwanda, c’est que notre bonne Botola vaut très certainement mieux que cette piètre sélection qui n’engage que Fakhir et sa vision personnelle du football.
Concernant les hypothétiques et très minimes chances de qualification , puisque mathématiquement tout n’est pas encore perdu quoique notre destin ne soit plus entre nos mains, on vous épargne ce discours pour ne pas nous accrocher à de vaines illusions qui vont très probablement s’évaporer samedi soir.
Je vous le disais au début, c’est franchement pitoyable.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires