Maison A la une CHANGEMENTS ATTENDUS SUR LA SCÈNE POLITIQUE

CHANGEMENTS ATTENDUS SUR LA SCÈNE POLITIQUE

1428
0
PARTAGER

Les temps sont durs pour les acteurs politiques qui tentent de trouver la voie afin de sortir de la tempête qui s’annonce. Cette dernière pourrait avoir lieu au parlement où la formation du PAM, tentera dans les prochains jours de faire tomber le gouvernement, plus faible que jamais, en déposant une motion de censure avec le soutien du parti de l’Istiqlal. Les deux formations cherchent en effet à profiter de l’affaissement du PJD avec l’affaire de la démission du ministre Daoudi pour aller vers des élections qui pourraient leur être favorables.

Au sein du PJD, des voix de plus en plus nombreuses, plaident pour une séparation à l’amiable avec l’allié du RNI dont le patron, Aziz Akhannouch, dont la côte de popularité a chuté, serait devenu pesant pour l’action gouvernementale depuis qu’il est visé par la contestation populaire. Un gouvernement mis ko par la campagne de boycott et qui serait donc le premier à laisser des plumes dans la conjoncture actuelle marquée par une contestation sociale, plus politique qu’on ne le croit, puisque renforcée par l’inertie du gouvernement ou au moins son parti-pris en faveur des entreprises visées et au détriment des citoyens qui n’ont pas pu faire infléchir les prix des produits de grande consommation.

De ce fait, la situation est devenu intenable pour le gouvernement El OThmani qui pourrait être remercié ou démissionner à tout instant. Seule pourrait le sauver, un vote favorable pour le Maroc le 13 juin prochain, lui accordant l’organisation de la coupe du monde de football 2026.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires