PARTAGER

Charlie Hebdo revit!
Des millions de français , fans de Johnny Hallyday pour la majorité, ont été scandalisés par la dernière une de Charlie Hebdo où l’on pouvait lire :

 » Johny abandonne le rock et se met à l’électro! »

Une caricature très choquante si l’on sait que le célèbre chanteur français soufre d’un cancer et subit des séances de chimiothérapie depuis plusieurs semaines déjà.
Dans une société où l’on se fout de tout, il n’est pas étonnant que l’on ne respecte plus rien et même plus la dignité des personnes malades et celle de leurs proches, même s’il faut reconnaître que l’art de la caricature a pour essence celle de choquer!
Mais en même temps, la liberté d’expression n’est-elle plus une valeur sacrée en France?
Il y a quelques années,  lorsqu’avait commencé l’épisode des caricatures insultantes et offensantes pour notre prophète Sidna Mohamed,  que la paix et le salut de Dieu soient sur lui, on avait assisté à une véritable levée de boucliers à propos de la liberté d’expression en tant que pilier fondamental des démocraties occidentales. On avait même assisté à des débats entre philosophes, sociologues et politiques au sujet de : » peut-on rire de tout? »
Passé le douloureux feuilleton des hideux attentats qui ont saccagé la rédaction de Charlie Hebdo, faut-il s’étonner que dans le paysage audiovisuel français c’est devenu un véritable sport national, surtout dans certaines émissions qui passent en prime time,  de commettre la vanne la plus pourrie!
Le prétexte ou plutôt l’alibi de la liberté d’expression s’est retourné tel un piège contre ceux qui l’utilisaient dans leur sale besogne car cette caricature de Johnny Hallyday a prouvé que la liberté d’expression pouvait être interprétée à plusieurs vitesses et a révélé que le médiatiquement correct devait obéir aux limites de la décence!
Le tact, faut-il le rappeler? c’est l’élégance de savoir ne pas aller trop loin!

Hafid Fassi Fihri

Actu-maroc.com

Tags : Actualités marocaines, infos, scoop, faits divers, culture, Maroc, Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger, Fés, Charlie Hebdo, liberté d’expression, Johnny Haliday, caricature. France, Paris

Commentaires