Maison A la une CHASSE ILLUSOIRE AUX FONCTIONNAIRES FANTÔMES

CHASSE ILLUSOIRE AUX FONCTIONNAIRES FANTÔMES

938
0
PARTAGER
A chaque gouvernement, sa saison de la chasse aux fonctionnaires fantômes annoncée avec fanfare. Selon des estimations concordantes, ils seraient plus de 5000 fonctionnaires à avoir déserté leurs bureaux depuis de longue date et à continuer à percevoir leurs salaires. Avec l’actuel gouvernement, cette opération d’identification a commencé avec des mesures prises par le ministre en charge de la modernisation de l’administration dont le premier effet s’est fait ressentir au niveau du ministère de l’intérieur, un département connu pour avoir sur ses listes, une grande proportion de fonctionnaires fantômes prétextant ne pas avoir de bureaux après leur rappel au sein de l’administration centrale. Parmi eux, des gouverneurs et des walis grassement payés pour rester chez eux, en attendant une hypothétique nomination.
Mais il n’y a pas qu’eux, puisque une enquête en cours révèle que nombre d’entre eux sont mariés à des fonctionnaires du même ministère qui se trouvent obligées de les suivre dans leurs missions à travers le pays, mais qui continuent de percevoir leurs salaires régulièrement avec des indemnités. De quoi se poser des questions sur l’ampleur d’un phénomène contre lequel la lutte ne dépasse pas l’effet d’annonce.
Une règlementation plus claire et plus stricte accompagnée de la publication des listes nominatives de ces fonctionnaires fantômes sanctionnés ou rayés des listes de la fonction publique resteront les seules gages de l’administration d’une vraie chasse aux profiteurs du système et de la générosité de l’administration.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires