Chefchoauen: Propositions pour une meilleure mobilité des piétons et des habitants

Chefchoauen: Propositions pour une meilleure mobilité des piétons et des habitants

219
0
PARTAGER

Parmi ces mesures qui sont au stade de propositions, celle qui consiste à organiser une meilleure mobilité des piétons et des habitants de la ville qui, même si elle compte moins de 50 véhicules pour 1 000 habitants, souffre d’un problème de circulation, en particulier durant les vacances d’été avec le retour des expatriés.

Afin de parer à ce problème et partant, protéger l’environnement, la commune a fait appel à un cabinet spécialisé à Paris qui vient ainsi de rendre public son rapport appelé  » propositions pour une meilleure mobilité des piétons et des habitants « .

Ce dernier préconise une série de mesures allant de l’aménagement des carrefours, à l’élargissement des trottoirs au centre ville en passant par une restriction de la circulation automobile.

Avec moins de 50.000 habitants, Chefchaouen ville perchée sur des montagnes, vit à chaque période de vacances des nuisances causées par le nombre croissant de véhicules en circulation dans un espace très réduit ce qui porte préjudice à cette ville, fondatrice de l’AMEV, l’Association marocaine des éco-villes, qui regroupe également 12 autres villes dont Agadir, Berkane, Rabat, Benslimane, El Hoceima, M’diq, Tan-Tan, Sidi Ifni.

Ces propositions de réaménagement concernent en particulier certaines avenues et rues de la ville où la circulation serait restreinte notamment au boulevard Hassan II et à la place centrale d’Outa Hammam dont l’accès serait uniquement réservé aux riverains et aux petits taxis.

Les piétons quant à eux n’ont pas été oubliés avec la construction de rues piétonnes dans certaines rues et boulevards.

Conscients du flux de circulation prévu avec l’ouverture prochaine d’une voie rapide entre la ville de Chefchaouen et la station balnéaire d’Oued Laou, ce qui se traduira par une nette augmentation du nombre de visiteurs et partant, de voitures, le rapport préconise un réaménagement d’un certain nombre de carrefours afin de rendre plus fluide la circulation.

Le rapport, qui prend comme exemple certaines villes européennes et asiatique notamment Tokyo, ou le stationnement est totalement interdit en centre ville, souligne qu' »à une mobilité stressante et agressive, les populations préfèrent une mobilité douce, apaisante, durable et désirable « .

Fruit d’une mission d’expertise menée par un français, dans le cadre du plan d’action de l’association marocaine pour des éco-villes, mission qui a démarré en février dernier et qui s’est traduite par plusieurs réunions de travail avec les élus, les cadres et techniciens de la ville, ainsi que des visites de terrains et rencontres de concertation avec des associations locales, le rapport tient à mettre en garde que si rien n’est fait, tout va empirer.

« Les marocains expatriés reviennent dans leur résidence secondaire avec une ou 2 voitures. Les touristes croient bon d’envahir la ville avec leur voiture le 1er jour et souhaiteraient qu’il n’y ait plus de voiture dès le 2e jour. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à passer leur permis. Malheureusement, ils sont très imprudents les premières années. A l’image des principales villes marocaines et mondiales, Chefchaouen risque l’embolie à certaines heures et lors de l’afflux touristique « , avertit le rapport.

 

MAP___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Commentaires