Chine : Le commerce extérieur se contracte

Chine : Le commerce extérieur se contracte

351
0
PARTAGER

Les importations de la Chine se sont élevées à 122,6 milliards de dollars, en baisse de 15,3% sur un an, tandis que les exportations ont atteint 149,9 milliards de dollars, en baisse de 0,5%, a rapporté l’Administration générale des douanes.

L’excédent commercial chinois est ainsi ressorti à 27,3 milliards de dollars, contre 16,5 milliards de dollars en décembre.

La baisse des exportations comme des importations en janvier sont en partie liées au Nouvel an chinois, qui donne lieu à une semaine de congés et tombait cette année le 23 janvier, ainsi qu’à la crise de la dette en Europe, premier marché des exportateurs chinois.

Le commerce de la Chine avec l’Union européenne a diminué de 7,1% sur un an, celui avec les Etats-Unis de 3,9% et celui avec le Japon de 18,4%.

Il a au contraire augmenté avec certains pays émergents, enregistrant notamment un bond de 26,8% avec la Russie.

Le ministre chinois du Commerce Chen Deming avait prévenu jeudi soir que les chiffres seraient mauvais.

«Les exportations en janvier ne peuvent pas nous rendre optimistes», avait-il déclaré dans des propos rapportés sur le site internet de son ministère.

«Les sociétés de négoce chinoises, en particulier les petites et très petites entreprises, sont sous pression croissante», avait-il ajouté.

«La Chine a enregistré ses plus mauvais chiffres du commerce (extérieur) depuis le pire moment de la crise financière» de 2008-2009, a commenté Alistair Thornton, économiste chez IHS Global Insight basé à Pékin.

Il a, toutefois, ajouté qu’il s’attendait cette fois à «une croissance négative du commerce de beaucoup plus courte durée» qu’à l’époque, même si «l’effondrement des importations» ne peut selon lui «pas être entièrement expliqué par le calendrier lunaire» et reflète «une demande intérieure extrêmement faible».

Le gouvernement cherche depuis plusieurs années à rééquilibrer une économie trop dépendante des exportations et de l’investissement vers plus de demande interne en augmentant la consommation des ménages, mais ce rééquilibrage n’a pas encore été amorcé au cours de l’an passé.

Lu Ting, analyste chez Bank of America – Merrill Lynch, estime pour sa part que la faiblesse du commerce extérieur chinois en janvier est imputable aux fêtes du Nouvel an et a calculé que si l’on tenait compte du nombre de jours travaillés, les exportations avaient progressé sur un an de 28,7% et les importations de 10%.

Les chiffres des exportations et des importations corrigés des variations saisonnières publiés par les douanes sont toutefois moins favorables, avec seulement 10,3% et 1,5% de hausse respectivement.

Le mois dernier, l’agence de planification chinoise, la Commission nationale pour le développement et la réforme, a prévu une croissance divisée par deux du commerce extérieur de la Chine en 2012, soit d’environ 10% contre 22,5% en 2011.

AFP ________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires