Chine : Plus de 1 100 morts dans les glissements de terrain

Chine : Plus de 1 100 morts dans les glissements de terrain

363
0
PARTAGER

Dans la région isolée, où un tiers de la population est tibétaine, près de 10 000 soldats et membres des secours poursuivaient la recherche harassante du moindre signe de vie, à travers des montagnes de boue. « Les glissements de terrain sont plus dévastateurs que les tremblements de terre », a estimé un secouriste cité par l’agence Chine nouvelle. « Il ne reste qu’un pour cent de chance de trouver des survivants ».

Tandis que s’annoncent de nouvelles pluies torrentielles, à l’approche du typhon Dianmu, qui vient de balayer la Corée du Sud, les soldats ont recours à des excavateurs et aux explosifs pour dégager les débris qui obstruent la rivière Bailong.

La population tente, elle, tout bonnement de survivre. Des dizaines de milliers d’habitants manquent de nourriture et d’eau potable tandis que de nombreuses routes d’accès aux zones sinistrées sont endommagées, rendant difficiles les approvisionnements. Il n’est par ailleurs pas aisé de dresser des tentes pour les sinistrés sur un sol instable, a indiqué Zhang Hongdong, un membre de la Croix-Rouge, cité par Chine nouvelle. « Nous avons des tentes, mais pas de place pour les installer », a-t-il déclaré.

Tel un long convoi funéraire, une noria de secouristes transportent les cadavres sur des brancards. Plus loin, à un croisement, des cercueils s’entassent sur une charrette. Dans une morgue improvisée, sous la chaleur étouffante, reposent une dizaine de corps, attendant d’être identifiés. Ils sont tous recouverts, sauf un. En raison de l’odeur insupportable, certains survivants se couvrent le nez, d’autres s’en vont aussitôt.

Les coulées de boue ont recouvert une zone de cinq kilomètres de long et 500 mètres de large, les eaux boueuses ayant atteint par endroit le troisième étage des bâtiments. De nombreuses maisons et des voitures ont été ensevelies, des routes et des ponts coupés dans cette région qui a déjà payé un lourd tribut lors du séisme du Sichuan voisin en 2008.

Des pluies torrentielles ont fait depuis le début de l’année en Chine plus de 2 100 morts ou disparus et provoqué l’évacuation de 12 millions de personnes dans le Sud, le Centre et plus récemment le Nord-Est.

 

Commentaires