Chine/manifestations: la police se déploie

Chine/manifestations: la police se déploie

186
0
PARTAGER

Des manifestations d’une ampleur sans précédent de Mongols réclamant le respect de leurs droits se sont produites la semaine dernière dans cette région autonome, selon le Centre d’information sur les droits de l’Homme en Mongolie du Sud, une organisation installée aux Etats-Unis.

Des universités et des espaces publics en plein air étaient interdits d’accès dans plusieurs villes, le pouvoir à Pékin redoutant plus que tout des rassemblements de protestation dans l’esprit des mouvements qui ont agité ces derniers mois des pays du monde arabe. « La situation est actuellement délicate ici », a déclaré à l’AFP un policier en uniforme devant une école de Xilinhot, siège des autorités de la région de Xilingol.

Selon deux habitants, des élèves de cette école, dans laquelle des journalistes de l’AFP n’ont pas eu l’autorisation d’entrer, ont participé aux récentes manifestations.
Les manifestations de Mongols ont commencé lundi 23 mai dans plusieurs endroits de la région, pour protester contre la mort le 10 mai d’un berger, renversé par un véhicule conduit par un Han, l’ethnie dominante en Chine.

Les faits se sont produits au moment où ce berger nommé Mergen et d’autres éleveurs tentaient de bloquer un convoi de poids lourds transportant du charbon dans la région de Xilingol, où l’activité minière chasse de leurs terres les bergers mongols, détruisant les pâturages, selon l’ONG précédemment mentionnée.

Vendredi, 300 policiers anti-émeute ont affronté des centaines de manifestants, étudiants et bergers, dans la bannière de Shuluun Huh (Zhenglanqi en chinois). Une bannière est l’équivalent dans la Région autonome de Mongolie intérieure d’un district dans une province chinoise.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires