CHIRURGIE ESTHETIQUE: COMMENT S’Y RETROUVER ?

CHIRURGIE ESTHETIQUE: COMMENT S’Y RETROUVER ?

371
0
PARTAGER

Médiatisation des transformations de stars, accès plus faciles et moins onéreux aux soins prodigués sur place par des praticiens de renom au niveau international vers lesquels accoure une clientèle internationale, le système efficace du bouche à oreille…autant d’éléments qui favorisent l’implémentation de nombreux cabinets de chirurgie esthétique. Précision qui vaut son pesant d’or, il n’y a pas que les femmes qui y ont recours, puisque de plus en plus d’hommes soucieux de leur paraitre, se soumettent à ces soins. De l’injection des produits de complément pour les rides dits « de l’amertume », à celle de la silicone puis du collagène jusqu’au botox et l’acide hyaluronique, les techniques de rajeunissement ont connu des innovations majeures avec la liposuccion, la greffe de graisse, le lifting…et du fait d’une demande croissante pour une jeunesse durable.

Cette demande a donné lieu à un business florissant malgré les ratages irréversibles qui viennent entacher de temps en temps cette activité qui continue, ici comme ailleurs, à prospérer à la faveur d’une efficace opacité. Un exemple qui en dit long pour le cas de l’exercice de cette activité en France: près de 1500 médecins officieraient en France, alors que seulement moins de 500 chirurgiens sont reconnus officiellement par le Conseil National des Médecins. Il en est de même au Maroc où la frontière est difficilement décelable entre le chirurgien, le dermatologue et les médecins qui interviennent tous dans le processus opératoire.

La « beauté à la seringue » est également sujette à la traçabilité et la fiabilité des produits utilisés, car ils ne sont pas toujours et tous anodins en raison des multiples complications recensées chaque année. Au Maroc, l’introduction sur le marché de ces produits se base sur le marquage européen et américain. Mais malgré leur degré de fiabilité, ces produits ne sont pas exempts de risques de dégâts collatéraux à l’instar du scandale des prothèses mammaires qui avait éclaté en mars 2010.

Mais quoiqu’en en dise, la chirurgie esthétique a encore de beaux jours devant elle et fait jour après jour de nombreuses (eux) adeptes désireux de conserver une éternelle jeunesse sans rides et sans bourrelets. Seule difficulté: savoir frapper à la bonne porte et minimiser les risques de ratages au cours des opérations. Devant l’absence d’une législation appropriée, bon nombre de dossiers continuent de trainer devant les tribunaux au grand malheur des personnes qui ont voulu un jour s’identifier à leurs stars.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires