Christian Cambon réélu président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat français

Christian Cambon réélu président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat français

367
0
PARTAGER

Le sénateur français (UMP-droite) présidait depuis 2009 ce groupe destiné à renforcer la coopération parlementaire franco-marocaine, en particulier entre le Sénat français et la Chambre des conseillers marocaine.

Avec ses homologues marocains, M. Cambon a coordonné différentes initiatives dans ce sens, en organisant notamment la première visite d’une délégation de sénateurs français dans les provinces de Sud qui leur avait permis de constater de visu la dynamique économique et sociale enregistrée dans la région.

Au terme de cette mission, qui a eu lieu en septembre 2010, les sénateurs français, de différentes sensibilités politiques, avaient décidé de se mobiliser auprès des Instances internationales en faveur du projet marocain d’autonomie pour le règlement de la question du Sahara, qualifié de « sérieux » et de « crédible » par la communauté internationale.

A l’instar d’autres membres de son groupe, M. Cambon avait également participé au Maroc à une mission d’observation du déroulement des élections législatives du 25 novembre dernier, un scrutin qu’il avait qualifié alors d' »irréprochable », de nature à consacrer le processus des réformes lancées par le Roi Mohammed VI, couronné par l’adoption de la nouvelle Constitution.

Dans la nouvelle composition du bureau du groupe sénatorial d’amitié France-Maroc, placé sous la présidence d’honneur de Mme Paulette Brisepierre (UMP), doyenne du Sénat français, on retrouve également la vice-présidente de la Chambre haute du Parlement français, la sénatrice socialiste Mme Bariza Khiari qui a témoigné à plusieurs reprises de ses marques d’amitié envers le Maroc.

Avec le basculement du Sénat français à gauche, les socialistes (opposition) ont désormais la majorité, ainsi que la présidence de l’Assemblée.

Dans le nouveau bureau du groupe d’amitié, Mme Khiari occupe le poste de vice-présidente au même titre que Roland Ries, également du Parti socialiste (PS) et maire de la ville française de Strasbourg, jumelée avec Fès.

Nicolas Alfonsi du Rassemblement Démocratique et Social européen, Raymond Couderc et Alain Gournac (UMP), Hervé Marseille (centriste), Isabelle Pasquet (groupe communiste républicain et citoyen) et Jean-Vincent Place (écologiste) ont également été élus vice-présidents.

Claude Jeannerot (PS), Catherine Morin Desailly (centriste) et Jacky Pierre (UMP) sont élus, quant à eux, secrétaires.

Créé en 1963, le groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc est l’un des plus anciens du Sénat français et des plus nombreux puisqu’il comprend près de 90 membres.

« Son histoire, sa composition et ses activités illustrent parfaitement l’ancienneté et la qualité des relations franco-marocaines auxquelles il participe pleinement par ses activités et initiatives », lit-on sur son site Internet.

Le Sénat français comprend 78 groupes interparlementaires d’amitié le liant aux Institutions politiques et parlementaires de 184 Etats.

Instruments privilégiés de la coopération bilatérale entre les Parlements, ces groupes sont devenus des acteurs de premier ordre de la diplomatie parlementaire.

 

 

_________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires