Cinéma: Forte présence marocaine à Ouagadougou

Cinéma: Forte présence marocaine à Ouagadougou

365
0
PARTAGER

-Par Mohamed Bouzakri-

Le Royaume devenu l’une des destinations de tournage préférées des cinéastes étrangers, en raison d’une proximité idéale de l’Europe et des Etats-Unis, un climat idoine, une diversité de paysages et d’ethnies, une lumière naturelle incomparable, mais surtout les facilités, en termes d’infrastructures et de procédures administratives, accordées aux cinéastes étrangers, sera représenté par trois films qui seront en lice pour la compétition officielle du long-métrage. Il s’agit de « La Mosquée » de Daoud Oulad-Syad, « Dar Lakbira » de Latif Lahlou et « Pégase » de Mohamed Mouftakir.

Le cinéma marocain, qui a connu un nouveau souffle grâce à l' »émergence d’une jeune génération de cinéastes, offrant du sang neuf à l’industrie cinématographique nationale, sera ainsi au rendez-vous pour une rayonnante participation à cette grand-messe du 7éme art africain.

Lors de cette 22-ème édition, lancée officiellement, samedi à Tanger ou se déroule le 12éme festival national du film, un total de 111 films, sur 475 inscrits, seront en compétition dans les différentes sections retenues par les organisateurs : longs métrages (18), courts métrages (13), documentaire (22), TV-Vidéo (24), séries (13), diaspora (10), films d’école (11). Onze pays sont représentés dans la compétition officielle  »Long métrage » pour décrocher l’Etalon de Yennenga, Grand Prix du festival

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision a été créé en 1969 à Ouagadougou, à l’initiative d’un groupe de cinéphiles. L’engouement et l’espoir qu’il a engendrés auprès du public et des cinéastes d’Afrique, a permis d’institutionnaliser le FESPACO le 07 janvier 1972.

A partir de la 6è édition, il devient biennal, débutant le dernier samedi de février de chaque année impaire.

La 22-ème édition connaîtra la participation de milliers de professionnels du cinéma, tous domaines confondus, les festivals partenaires, les médias internationaux et les cinéphiles sont attendus.

Cette manifestation vise à favoriser la diffusion de toutes les oeuvres du cinéma africain, à permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, et à contribuer à l’essor, au développement et à la sauvegarde du cinéma africain, en tant que moyen d’expression, d’éducation et de conscientisation.

De plus, le FESPACO a également comme rôle d’organiser des projections à but non lucratif pour des zones rurales de Burkina Faso en partenariat avec les ONG, les associations, les écoles et autres institutions publiques et privées remplissant ainsi l’objectif de promouvoir le cinéma africain dans les festivals internationaux et d’organiser diverses manifestations autour du cinéma africain.

Commentaires