Cinq ans après son lancement, l’aménagement du Bouregreg est à sa dernière...

Cinq ans après son lancement, l’aménagement du Bouregreg est à sa dernière phase

282
0
PARTAGER

(Par Ibrahim Eljemli)

Les programmes liés aux infrastructures de base du transport urbain ont  enregistré des progrès notables, notamment le pont Moulay El Hassan qui sera  emprunté notamment par le Tramway, après achèvement des travaux, a indiqué,  dans un entretien à la MAP, le directeur de l’Agence pour l’aménagement de la  vallée du Bouregreg, M. Lemghari Essakl.

Le projet avance à un rythme accéléré et conformément aux délais fixés,  a-t-il dit, rappelant que l’opération de régularisation de l’assiette foncière  a bien avancé, outre les travaux de protection du site des risques  d’inondations et la préservation de ses spécificités écologiques.

L’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg a franchi, avec ses  partenaires, des pas importants dans la réalisation des projets programmés,  dont les travaux sont passés à la vitesse supérieure à l’approche des délais de  livraison.

Le taux de réalisation de l’ensemble des travaux relatifs au tunnel des  Oudayas, à titre d’exemple, frôle les 100 pc, alors que les travaux liés au  tramway, dont les stations s’élèvent à 31 à Rabat/Salé, atteignent 95 pc, a  ajouté M. Essakl.

Evoquant le projet de « Bab Al Bahr » étalé sur une superficie de 30 hectares  et dont le coût d’investissement global se monte à 750 millions dollars, il a  fait savoir que les travaux de sa réalisation ont connu des progrès notables,  puisque 10 pc du produit seront livrés aux clients à la fin de 2011.

Pour ce qui est du grand théâtre de Rabat, il a précisé que les études  préliminaires y afférentes ont été achevées, alors que celles techniques sont  actuellement en cours pour le lancement des travaux de construction au cours de  2011.

Ce projet, supervisé par l’Agence pour l’aménagement de la vallée du  Bouregreg, est parvenu, à travers une stratégie bien précise, à réaliser un  grand nombre des objectifs tracés, notamment l’équipement des deux rives par  l’assainissement des eaux usées et le déplacement des décharges publiques,  sources de pollution des eaux souterraines, le renforcement des infrastructures  pour promouvoir la réalisation de projets touristiques, l’aménagement d’espaces  verts tout au long des deux rives de Bouregreg, outre la restructuration du  transport public entre les deux cités jumelles.

La dimension écologique du site et la préservation du patrimoine culturel de  la capitale ont été érigées en priorité dans la réalisation de ce projet  d’envergure à travers le respect du milieu environnemental et des paysages  naturels, la mise à niveau du site, la fermeture des décharges publiques d’El  Oulja et d’Akrach, le traitement des eaux usées provenant des quartiers  anarchiques à proximité des deux rives.

Pour la réalisation des différents programmes inscrits dans le cadre du  projet d’aménagement de la vallée de Bouregreg, l’agence a veillé, d’autre  part, à la préservation des monuments historiques et du patrimoine culturel  séculaire de Rabat et Salé.

Ce projet permettra, sans nul doute, la réalisation du décollage économique,  social et culturel de la capitale du Royaume qui va s’imposer en tant que cité  modèle répondant aux normes internationales urbanistiques et écologiques  n’ayant rien à envier aux grandes capitales mondiales.

Commentaires