PARTAGER

Tout s’est inversé au dernier moment. Les électeurs afro-américains, latinos, ainsi que la jeune génération ont tourné le dos à Hillary Clinton.

1. Le vote latino
Hillary Clinton a conquis 65% de l’électorat latino, un résultat inférieur aux soutiens de Barack Obama (67% des Hispaniques en 2008 et 71% en 2012), rappelle la BBC. La candidate démocrate avait pourtant mis le paquet avec un vice-président espagnol pressenti en la personne de Tim Kaine. Donald Trump, malgré des discours sur la construction du mur avec la frontière mexicaine ou l’expulsion des immigrés en situation irrégulière, a obtenu 29% des suffrages de l’électorat latino. Ce résultat a notamment permis à Donald Trump de remporter la Floride, une gifle pour les démocrates.

2. L’électorat afro-américain
Selon les chiffres offficiels, 8% des électeurs afro-américains ont soutenu Donald Trump (88% pour Hillary Clinton). La marge est énorme, certes, mais elle n’est pas aussi grande que les 93% de Barack Obama en 2012 (contre Mitt Romney). Une bonne partie de l’électorat afro-américain estime qu’aucun des deux candidats n’a vraiment défendu leurs intérêts.

3. Les jeunes de moins de 30 ans
Soit un tiers de l’électorat américain. 54% d’entre eux ont voté pour Hillary Clinton, 46% pour Donald Trump. À titre de comparaison, 60% des jeunes de moins de 30 ans avaient soutenu Barack Obama il y a quatre ans. Comment l’expliquer? Une bonne partie des partisans de Bernie Sanders ne sont pas sortis de chez eux pour aller aux urnes. Malgré le soutien de plusieurs stars, comme Jay-z et Lady Gaga, le plan d’Hillary Clinton n’a pas fonctionné.

4. Les partisans silencieux de Trump
Ce sont « l’homme et la femme oubliés », comme l’a résumé Donald Trump dans son discours au lendemain des élections. Pour beaucoup d’Américains, ni Donald Trump ni Hillary Clinton ne représentaient réellement le front républicain et démocrate. Donald Trump incarnait ce nouveau visage, cet « étranger du système » loin du cliché habituel du politicien habituel.

5. Le vote des femmes
Les femmes étaient annoncées comme un groupe décisif, notamment parce qu’elles avaient l’occasion de voter pour une femme. Malgré les accusations d’agressions sexuelles et les remarques sexistes qui ont émaillées sa campagne durant 511 jours, 53 % des femmes blanches, qui représentent 37 % des électeurs, ont préféré Donald Trump à Hillary Clinton, selon des chiffres donnés par CNN. 4% des femmes noires et 26% des femmes latines ont voté pour le candidat républicain, ont révélé les sondages de CNN. « On nous avait dit que les femmes ne voteraient pas Trump, que les noirs ne voteraient pas Trump, or si on regarde les sorties des urnes personne n’a vu venir ces résultats », a justement conclu un correspondant de BFMTV à Washington.

Commentaires