Clinton: l’attitude de la Syrie « décevante »

Clinton: l’attitude de la Syrie « décevante »

353
0
PARTAGER

« Le comportement de la Syrie n’a pas été à la hauteur de nos espoirs et de nos attentes lors des 20 mois écoulés, ni de ses obligations internationales », déclare-t-elle au quotidien libanais An-Nahar.
« La Syrie supporte les conséquences de politiques menées en-dehors des règles internationales, ce qui explique en grande partie pourquoi la Syrie n’a pas profité du développement économique de la région dans la dernière décennie », explique la secrétaire d’Etat en mentionnant « les actions au Liban et ailleurs » menées par Damas.

Washington accuse Damas de chercher à déstabiliser le Liban, notamment en continuant à armer le Hezbollah chiite. Mais le diplomate Robert Ford a été choisi en février par le président Barack Obama pour être le premier ambassadeur américain à Damas depuis 2005.

Les Etats-Unis espèrent l’aide de la Syrie dans le processus de paix entre Israël et les Palestiniens, et tentent d’éloigner Damas de son allié iranien.
Mme Clinton cite dans l’interview « des conversations utiles » avec la Syrie sur le processus de paix au Proche-Orient et sur l’Irak, alors que l’administration Obama tente de promouvoir un apaisement entre Damas et Bagdad.
Mais « le dialogue avec la Syrie n’aura jamais lieu au dépens du Liban », insiste-t-elle, réitérant l’engagement de Washington envers la souveraineté du Liban.

Commentaires