Clôture à Oujda de la 1ère session régionale du parlement de l’enfant

Clôture à Oujda de la 1ère session régionale du parlement de l’enfant

197
0
PARTAGER

Les 52 enfants parlementaires, dont 16 garçons, ayant participé à cette session, organisée sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) et du parlement de l’enfant, ont souligné les acquis et les efforts déployés pour la réalisation des huit objectifs du millénaire pour le développement.

L’accent a été mis notamment sur l’enseignement préscolaire et primaire, l’égalité entre les sexes, la mortalité infantile, la santé maternelle, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, la lutte contre certaines maladies, la préservation de l’environnement, et l’établissement de partenariats pour renforcer la dynamique de développement.

Les enfants parlementaires ont convenu, à l’issue des travaux de cette rencontre dédiée principalement à la formation sur les dispositions de la convention des Nations unies relatives aux droits de l’enfant, de l’importance de conjuguer les efforts pour promouvoir l’intégration des enfants en général et des handicapés en particulier dans la société, de favoriser la participation des enfants à la gestion de la chose locale et régionale, en plus bien évidemment de la diffusion de la culture des droits de l’enfant.

Après cette session de formation qui a connu un franc succès à tous les niveaux, a indiqué le directeur exécutif de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE), M. Saïd Raji, les enfants parlementaires retourneront chez eux pour effectuer des études sur le terrain concernant la situation des droits de l’enfant dans leurs circonscriptions respectives et pour travailler avec les autres enfants pour les sensibiliser à leurs droits, tout les incitant à les promouvoir davantage.

« Nous avons reçu une formation sur les techniques de travail afin que nous puissions réaliser des études sur le terrain pour faire le point aussi bien sur la situation de droits de l’enfant que sur les différents problèmes et aspirations des enfants dans les circonscriptions que nous représentons, et partant, proposer des solutions, les mesures à prendre et les actions à mener », ont indiqué les enfants parlementaires.

Concernant le thème retenu pour la session 2011-2012, en l’occurrence « la santé mentale et psychique », les participants ont plaidé en faveur de la sensibilisation du grand public quant à l’importance qu’il faut accorder à ce sujet, « considéré jusqu’à présent comme tabou », plus particulièrement chez l’enfant afin de lui assurer un développement harmonieux et équilibré.

Les participants à cette première session ont saisi cette occasion pour saluer les efforts déployés par SAR la Princesse Lalla Meryem et son implication constante en faveur de la promotion et de la protection de l’enfance, affirmant que le parlement de l’enfant constitue une école pour la vulgarisation et la consécration des valeurs de démocratie, de citoyenneté et de tolérance.

 

___________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires