CODE DE LA ROUTE: BAISSE DES CONTRAVENTIONS

CODE DE LA ROUTE: BAISSE DES CONTRAVENTIONS

1387
0
PARTAGER

Le Code de la route amendé et adopté par le Parlement, mercredi, fait une fleur aux automobilistes en baissant substantiellement les amendes relatives aux infractions de la circulation.

Les députés, en clôturant mercredi la session d’octobre, ont tranché sur le dilemme de maintenir des amendes coercitives ou de soutenir le pouvoir d’achat des citoyens. Ainsi, les amendements approuvés concernant le Code de la route vont vers une réduction des amendes allant jusqu’à 50%, à condition que les contrevenants passent à la caisse dans un délai ne dépassant pas les 24 heures. Passé ce délai, il ne sera accordé qu’une faible baisse de l’amende en question.

« De nouvelles réductions des contraventions », titre ainsi Akhbar Al Yaoum qui nous apprend, dans son édition de ce jeudi 11 février, que l’amende relative à l’utilisation, au volant, d’un téléphone portable, a été ramenée à 300 dirhams au lieu de 500 DH. Celle du stationnement illégal a de même été revue à 150 DH, au lieu de 300 . Le non respect d’un stop ou d’un feu rouge coûtera désormais au chauffard 400 DH, contre les 700 DH jusqu’ici exigés.

Pour ce qui est des piétons qui traversent la chaussée à tort et à travers, ils verront l’amende sanctionnant ce délit ramenée à 25 DH, au lieu de 50.

Au vu du fléau que constituent les accidents meurtriers au Maroc, les élus de la Nation auraient certainement dû réfléchir à deux fois avant de réduire les contraventions des chauffards conduisant voitures, deux roues et autres véhicules qui brûlent les feux rouges, roulent en sens interdit ou stationnent dangereusement en double file ou dans des endroits à risque, estiment les observateurs.

Le quotidien insiste sur le fait que le législateur a accordé ces réductions d’amendes en les soumettant, comme dit précédemment, à la condition sine qua non que le chauffeur fautif paie son amende dans un délai ne dépassant pas les 24 heures. « Si le contrevenant ne s’acquitte des amendes dans les conditions prévues par le Code amendé, il sera soumis à l’obligation du plein tarif des contraventions », précise le quotidien arabophone proche du PJD. Certaines contraventions impayées avant la limite des quinze jours seront soumises à une faible réduction.

Commentaires