Coloration : 5 bonnes raisons d’aller plutôt chez le coiffeur

Coloration : 5 bonnes raisons d’aller plutôt chez le coiffeur

754
0
PARTAGER

On vous explique pourquoi parfois, plutôt que de s’aventurer dans un « je passe du noir au blond toute seule dans ma salle de bain », il est plus sage de s’en remettre à des mains expertes.

  1. Parce qu’il est coiffeur, de profession

Pour lui, ou elle, en matière de coloration, il n’existe pas que le brun, le blond, le roux. Contrairement à nous, il connait des nuances insoupçonnées et sait se lancer dans de savants mélanges pour créer des couleurs sur-mesure. Il va les utiliser pour réaliser des techniques complexes allant du Sombré, au Splashlight en passant par le bronde.

  1. Parce qu’il sait ce qui nous va

Quand on arrive avec l’idée en tête de passer subitement du brun au blond parce que Rihanna l’a fait, ce n’est pas par pur sadisme qu’il nous dit « non » (normalement). Il nous dit non parce qu’il peut déterminer selon notre carnation, notre base naturelle et d’autres critères bien précis, ce qui va nous aller -ou non. Et si on a vraiment envie de quelque chose d’un peu fou, car on reste maîtresse de nos décisions quoi qu’il arrive, il saura toujours nous conseiller au mieux. Il sait comment transférer nos idées sur nos cheveux.

  1. Parce qu’il en sait bien plus que nous sur l’avenir de notre couleur

Vouloir faire son apprentie chimiste dans sa salle de bain, c’est bien beau, mais quand notre couleur tourne au jaune après unshampoing, on a tendance à regretter les mains expertes de notre coiffeur.

  1. Parce qu’il sait comment en prendre soin

Non seulement il va savoir quel type de coloration choisir selon l’état de nos cheveux, mais en plus il sait comment l’entretenir. Elle est pas belle la vie ? Quand faire des retouches, quels produits utiliser…? En bon ange gardien capillaire, Il connait tout sur tout en matière de chouchoutage de cheveux.

  1. Parce qu’il sait gérer nos cheveux blancs

Si des cheveux blancs sont apparus sur votre tête, vous avez forcément décidé de :
– les arracher, malgré cette légende urbaine qui raconte que « si tu en arraches un, tu as en sept qui repoussent »
– les couper à ras. Ce qui ne mène à rien, mise à part peut-être la repousse de petites antennes blanches étrangement épaisses.
Notre saint coiffeur sait comment gérer ce petit signe de vieillesse qui nous tombe dessus sans prévenir. Il les cache mieux que personne, sans forcément avoir à nous colorer toute la tête.

 

Commentaires