COMMENT LE MAROC FAIT SON LOBBYING AUX ÉTATS-UNIS ?

COMMENT LE MAROC FAIT SON LOBBYING AUX ÉTATS-UNIS ?

398
0
PARTAGER

 

Il faut croire que c’est à Washington que se traitent tous les dossiers sensibles concernant le Maroc au vu des nombreux cabinets de lobbying qui ont eu à travailler avec ce dernier pour faire avancer ses thèses et influer sur les centres de décision américains, comme la Maison-Blanche, le département d’état, le congrès ou encore le sénat américain.

Le plus actif en ce moment et depuis quelques années déjà est celui de l’ambassadeur américain en poste à Rabat, Edward Gabriel, qui, pour ses prestations annuelles quasi exclusives, perçoit de la part des autorités marocaines, la coquette somme de 4 millions de dollars. L’efficacité de son cabinet, qui n’est pas toujours au rendez-vous, est apprécié selon des critères définis par avance et dont seul des interlocuteurs de haut niveau sont aptes à le faire. Ces interlocuteurs se répartissent entre le cabinet royal, le ministère des affaires étrangères et l’ambassade à Washington, et parfois le département de l’intérieur. Ce travail de pression ou de lobbying auprès des hauts responsables américains s’effectue sur la base de réseaux et de carnets d’adresses mis à jour et utilisés à la veille de votes ou de grandes décisions concernant le Maroc. Mais ce travail ne peut être efficient que s’il est accompagné d’un travail de veille stratégique, ce qui n’a pas été le cas dernièrement, quand à deux reprises le gouvernement marocain a frôlé le désastre diplomatique sur la question du Sahara. Apparemment, des défaillances ont été à déplorer de ce côté-là.

Il faut dire que le Maroc a des adversaires de taille devant lui en matière de lobbying aux États-Unis. Il s’agit de l’Algérie, qui pour entretenir les thèses du Polisario, dépense des sommes considérables, supérieures à celles allouées par le royaume pour défendre et faire avancer sa cause, surtout pour une ONG réputée proche du parti démocrate et de la Maison-Blanche, celle de la Fondation Kennedy, dont la première responsable est devenue en échange, acquise entièrement aux plaidoyers des séparatistes et ennemie déclarée du royaume pour ses prises de position dévastatrices.

Face à la surenchère algérienne et sa force destructrice, le royaume est appelé à se doter de moyens financiers supplémentaires pour se donner de nouvelles ambitions et procéder à une révision nécessaire de sa stratégie diplomatique auprès des décideurs politiques américains.

Actu-maroc.com ____________________________

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière Agression voilée

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires