PARTAGER

Alors que d’autres pays à vocation touristique tentent de s’arracher les touristes chinois au pouvoir d’achat important ; une affaire de mauvaise gouvernance vient d’éclater au grand jour et risque de faire perdre au Maroc ce marché chinois très porteur évalué à plusieurs centaines de milliers de touristes qui ne cessent d’exprimer leur intérêt pour ses particularités.

En cause le visa obligatoire délivré par l’ambassade du royaume à Pékin qui curieusement et depuis le début de ce mois; n’a trouvé personne pour s’acquitter de cette tâche; celle qui s’en charge habituellement étant partie en congé de maternité.

L’ambassadeur étant lui-même en congé et comme si la représentation ne dispose pas d’effectif suffisant; les demandes se sont accumulées tout le long de cette ^période sans que les demandeurs ne parviennent à trouver un interlocuteur.

Plusieurs déplacements d’hommes d’affaires; de touristes en voyage organisés ont ainsi été annulés créant des désagréments et des manques à gagner pour ces derniers et pour certains tours opérateurs nationaux qui avaient cru bon d’investir cette niche prometteuse menacée par l’insouciance et l’incompétence du personnel diplomatique marocain à Pékin. Le pire dans cette histoire; au-delà de cette mauvaise publicité en Chine qui privera le Maroc de cette manne; il en est une autre car le Maroc accueille dans quelques jours le sommet mondial des villes touristiques au cours duquel il est à craindre que les représentants chinois n’évoquent cette affaire en présence des autres délégations. Un vrai gâchis en perspective !

Par Jalil Nouri

Commentaires