PARTAGER
Un total de 1244 plaintes relatives aux élections communales et régionales 2015 ont été déposées auprès des parquets généraux, donnant lieu à la poursuite de 258 personnes dont 46 placées en détention

C’est ce qu’indique mardi un communiqué de la commission gouvernementale de suivi des élections, précisant que 26 plaintes ont été enregistrées lors de l’inscription sur les listes électorales, 48 lors de la présentation des candidatures, 831 durant la campagne électorale et 339 au cours et après le scrutin.

Il a été procédé à l’instruction de 1219 plaintes (98 %), dont 1095 plaintes classées (88 %), 124 plaintes (10 %) ayant donné lieu à des poursuites devant la justice avec la mise en examen de 258 personnes dont 46 en état d’arrestation. Vingt-cinq autres plaintes sont en cours d’instruction (2 %), ajoute le communiqué rendu public à l’issue d’une réunion de la commission, lundi, consacrée à l’examen du déroulement des élections communales et régionales du vendredi 4 septembre 2015.

La commission a également examiné les préparatifs relatifs à l’élection des bureaux des conseils des régions et des communes ainsi que des conseils des arrondissements.

La commission a enregistré avec satisfaction le déroulement dans des conditions normales de ces échéances marquées généralement par une prise de conscience et un sens de responsabilité chez toutes les parties concernées et par le respect des dispositions légales garantissant la transparence et la crédibilité des opérations électorales, hormis certains cas isolés qui ont fait l’objet des mesures légales appropriées.

Commentaires