Comores : l’ex-chef d’état-major relaxé pour «rébellion» mais maintenu en détention

Comores : l’ex-chef d’état-major relaxé pour «rébellion» mais maintenu en détention

177
0
PARTAGER

La cour d’appel infirme le jugement de première instance en acquittant tous les parvenus dans cette affaire de rébellion qui date de 2010. Ce verdict n’a surpris personne. Le ministère public à l’origine de l’appel avait presque réclamé cet acquittement. Le parquet général s’était rangé du côté de la défense pour dénoncer la procédure. Maître Hamada Mohamed Baco avocat de la défense, s’en réjouit : « C’est une décision vraiment sage. Je savais qu’aujourd’hui la cour d’appel allait rendre une décision juste ».

Mais si les 12 autres militaires prévenus sont libres après cette décision de la cour d’appel, l’ancien chef d’état-major, le général Salimou Mohamed Amiri est maintenu au régime de la résidence surveillée, dans le cadre de l’assassinat de l’ancien chef de corps de l’armée, le lieutenant-colonel Combo Ayouba. Une décision que fustige son avocat : « C’est une mesure vraiment de séquestration parce que l’idée d’un contrôle judiciaire surveillé [terme employé dans le jugement précédent, NDLR] n’est pas synonyme de détention. C’est de l’inexpliquable inexpliqué ! ».

Le général Salimou Mohamed Amiri est en résidence surveillée soumis à un contrôle particulièrement strict. Après le verdict, plusieurs personnes se sont regroupées devant le ministère de la Justice. Elles demandent enfin un procès sur l’assassinat de l’ancien chef de corps de l’armée.

Le colonel Combo Ayouba, proche de l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi, avait été tué le 13 juin 2010 à son domicile par des inconnus. Originaire de l’île d’Anjouran, il était un ancien membre de la garde présidentielle, formée dans les années 1980 par le mercenaire français, Bob Denard. A l’époque, l’armée était traversée par de nombreuses dissenssions.

 

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires