PARTAGER
Le Maroc compte jour après jour le nombre de pays qui soutiennent son retour au sein de la famille constitutionnelle africaine, un retour prévu pour la fin de ce mois et un moment attendu depuis plus de 30 ans en raison du conflit imposé par l’Algérie sur le Sahara.
Les dernières visites royales en Afrique ont pesé de manière décisive sur la décision de plusieurs pays de revoir leur soutien aux séparatistes du Polisario pour se rapprocher du royaume avec lequel ils étaient en froid pour signer aussitôt le document proposé par des nations amies afin d’apporter leur soutien à l’initiative marocaine de réintégrer l’Union Africaine lors de son sommet de ce mois de janvier prévu au siège de l’organisation à Adis Abbeba, la capitale éthiopienne.
Le dernier pays à s’être rallié pour demander ce retour n’est autre que la Mauritanie qui, après une période de froid avec Rabat, a traduit dans les faits son souhait de normalisation suite à une initiative royale en ce sens.
Pour rappel, le Maroc a largement dépassé le nombre minimal requis de pays favorables à sa demande et, sauf coup de théâtre de dernière minute, devrait retrouver son siège et signer un retour triomphal sur de nouvelles bases avant de devoir batailler dur pour faire aboutir une solution définitive sur la question du Sahara en dépit des manœuvres algériennes.
Par Jalil Nouri

Commentaires