PARTAGER
La Coalition Mondiale pour l’Espoir patronnée par l’Unicef a choisi l’ouverture lundi dernier l’assemblée générale de l’Onu pour décerner , en marge de celle-ci, son titre de reconnaissance au roi Mohammed VI pour son leadership en matière de défense de la tolérance et la coexistence entre les cultures aussi bien au Maroc qu’à l’échelon international. Cette reconnaissance a été reconnue au souverain, à titre exceptionnel,pour ce rôle.
Cette distinction à fortes portées symbolique et universelle a été remise au Prince Moulay Rachid qui dirige la délégation marocaine aux travaux de l’Onu, en remplacement de son frère, le roi Mohammed VI, qui se trouve toujours en convalescence dans sa résidence de Betz près de Paris. Dans une allocution prononcée par Mme Bokova, la directrice générale de l’Unesco,un profil très élogieux et lucide a été fait par la responsable onusienne sur le long combat du souverain pour la préservation de la pais et de la coexistence entre les religions et les cultures qui font de son travail et de son pays, un modèle dans une région où les trois composantes monothéistes ont toujours vécu dans l’harmonie et le respect de leurs différences. Cette cérémonie très suivie par les médias, a connu la présence du gotha de la politique, de la diplomatie , des arts et de la culture qui a fait le déplacement à New-York  pour cette prestigieuse cérémonie.
La rédaction

Commentaires