PARTAGER
C’est dans une démarche pleine de symboles que se tient ce samedi 6 février et pour la première fois; un conseil des ministres sous la présidence du Roi Mohamed VI qui se trouve sur place pour la deuxième partie de sa visite au Sahara.
Le gouvernement au complet fera donc l’aller-retour dans la journée pour l’occasion et dans un contexte particulier. Outre les textes importants qui seront examinés et approuvés il faut noter que ce premier conseil des ministres de l’année 2016 se tient en pleine amorce du processus de régionalisation avancée dans une région considérée comme pilote et comme vitrine au moment où le dossier de l’intégrité territoriale doit enregistrer des développements avec la visite annoncée du secrétaire général de l’ONU dans la région; un dossier pour lequel le royaume s’en tient à une attitude ferme. Le fait de tenir un conseil des ministres dans le chef-lieu du Sahara est un message clair adressé à la communauté internationale tout comme le lancement de projets de développement socio-économique et d’infrastructures grandioses lors des deux visites royales successives dont la deuxième vient de démarrer ces dernières heures comme l’avait promis le souverain fin 2015.
Ce conseil des ministres ainsi que toutes les autres activités royales prévues doivent enfin être perçues comme une réponse aux agitations des séparatistes du Polisario et leur protecteur algérien en pleine offensive diplomatique ces derniers jours pour porter atteinte aux dernières avancées diplomatiques réalisées par le Maroc; notamment avec la Suède.
Par Jalil Nouri

Commentaires