Maison A la une Conservation Foncière au Maroc, un conflit loin d’être terminé

Conservation Foncière au Maroc, un conflit loin d’être terminé

2056
0
PARTAGER

Aujourd’hui, se tient devant le Siège de l’Agence National de la  Conservation Foncière  du Cadastres et Cartographie à Rabat, une gréve national du Syndicat National de la Conservation Foncière, selon un communiqué du secrétariat exécutif du syndicat, issu de la branche de la fédération de (U.M.T).

Des employés venus de toutes les villes du Royaume du Maroc, furieux pour cause des multiples promesses n’ayant jamais vu le jour, des conditions de travail à hauts risques,  des circonstances et lieu de travail parfois en majorité insalubres,  ou il arrive même que l’on puisse trouver des secrétaires ou des conservateurs ayant pour bureau « une cuisine »  .

Prêts à en découdre par des grèves, afin d’obtenir leurs droits, tel qu’une augmentation  des  Salaires, à savoir que l’Agence Nationale de La Conservation Foncière du Cadastres et Cartographie, reste l’institution la plus riche sur le plan national, avec profit de 25%. Ces derniers temps, nous parlons d’un chiffre de 5.8 Milliards de Dirhams en 2017.

Les employés se plaignent :

– De la non-exécution complète  de l’article 93 de l’organisation essentielle des employés

– Une non-honorabilité du compromis  d’entente en date du 28 Mars 2017

– Protection des employés

– Conditions de travail Adéquates

– Droits à la retraite convenable, Formations de mise à Niveau (..)

– Une urgence de la protection nécessaires aux archives des multiples titres fonciers

Les Conservations Foncières au Maroc ne cessent de faire parler d’elles, surtout quand il s’agit de spoliations, faux et usages de faux, corruption, dossiers introuvables, des réquisitions dormantes depuis des années et droits d’inscription ou retrait d’un simple certificat de propriété imprimé coute les yeux de la tête.

Un métier devenu  à hauts risques pour les employés des conservations foncières, partant du coursier aboutissant au conservateur, ou une simple erreur peut s’avérer parfois très fatale, aux sentences extrêmement lourdes au niveau pénale, et qui n’épargnent pas dans certains cas, même des propriétaires de titres fonciers.

Les grèves sont prévues de même le 1er novembre, 8 et 9 Novembre, à savoir que les seuls à payer les pots cassés ne seront que les citoyens dont parmi eux des légataires de succession, propriétaires, acquéreurs, adouls , notaires, avocats, promoteurs immobiliers, (..)

Pour combattre la Spoliation Immobilière et la Corruption qui fait la une des journaux, il faut d’abord commencer par de  bonnes conditions de travail, des formations pointues du personnel,  des salaires valorisant le travail des employés, du matériel de communication et gestion aptes à conserver et protéger les biens des citoyens.

Les questions qui se posent aujourd’hui,  Est-ce que  l’Agence National de la Conservation Foncière du cadastre et la cartographie convoquera -t-elle le Syndicat du Personnel pour mettre fin à ces grèves et trouver une entente ?

Mettra-t-elle  à disposition  toutes les demandes,  droits et outils nécessaires à ses employés afin qu’ils puissent mieux protéger, conserver et archiver les titres fonciers des citoyens ?

Affaire à suivre…..

Par Tomer Bayssiere

 

Commentaires