PARTAGER
Les opérations de contrôle menées à l’occasion du mois sacré de Ramadan ont été saluées par les associations qui ont souligné l’importance d’inscrire ces opérations dans la durée

La Fédération marocaine des droits du consommateur et la Fédération nationale des associations de protection des consommateurs ont salué les opérations de contrôle menées à l’occasion du mois sacré de Ramadan, ayant conduit à la saisie et à la destruction de tonnes de denrées alimentaires impropres à la consommation, exprimant leur satisfaction de voir la protection des droits du consommateur renforcée.

Dans un communiqué conjoint transmis lundi à la MAP, les deux fédérations ont souligné l’importance d’inscrire ces opérations dans la durée, tout au long de l’année, et de les généraliser à travers le Royaume, aussi bien dans les villes que dans les villages, insistant sur l’impératif de faire le suivi des opérations d’incinération des produits alimentaires impropres à la consommation pour éviter leur commercialisation à nouveau.

Les deux fédérations ont plaidé pour un renforcement des mesures de contrôle avec notamment l’établissement de procès-verbaux à soumettre directement aux autorités compétentes, prônant le recours aux nouvelles technologies pour prendre des mesures répressives appropriées à même de mettre fin aux pratiques portant atteinte à la santé des consommateurs et à l’image des marchés et des commerces marocains.

Les fédérations insistent, en outre, sur la nécessité de sensibiliser les différents intervenants, commerçants, artisans et consommateurs, sur les méthodes de présentation, de conservation et d’emballage, ainsi que sur le respect des conditions d’hygiène, appelant à associer les associations de la société civile actives dans la défense des droits du consommateur au processus d’élaboration des stratégies des différents départements gouvernementaux en la matière, aux niveaux central, régional et local.

Quelque 310 tonnes de denrées alimentaires impropres à la consommation ont été saisies et détruites au niveau national, durant la deuxième semaine du mois sacré de Ramadan 1436, avait annoncé jeudi l’Office National de Sécurité Sanitaire de Produits Alimentaires (ONSSA).

Il s’agit de dattes (51 tonnes), de farine (19 tonnes), de fruits secs (709 kg), de préparations sucrantes (15 tonnes), de boissons et d’huiles alimentaires (16 tonnes), de viandes et produits à base de viandes (22 tonnes), de produits de la pêche (43,5 tonnes) et de produits laitiers principalement le beurre (5,5 tonnes)

Commentaires