CONSTAT SANS APPEL SUR L’EDUCATION AU MAROC

CONSTAT SANS APPEL SUR L’EDUCATION AU MAROC

766
0
PARTAGER

Avant de remettre ultérieurement son plan stratégique sur lequel il
travaille encore, le Conseil Supérieur de l’Education et la Recherche
Scientifique a publié en guise d’avant-goût, le rapport le son
instance d’évaluation de la charte de l’enseignement appliquée depuis
maintenant treize ans. Pire qu’une stagnation, c’est une marche
arrière qui est constatée. Il y a lieu de noter tout d’abord le
traumatisme de la déscolarisation: millions d’élèves ont quitté
l’école entre 2000 et 2012. Le deuxième point à être relevé est
l’aspect budgétivore du secteur qui continue à grever les caisses de
l’état mais sans résultats tangibles en contrepartie. Le rapport met
ensuite le doigt sur les inégalité entre les régions du pays dans
l’accès à l’éducation, alors que les matières scientifiques restent le
parent pauvre des matières enseignées.

De manière plus générale, cette évaluation a mis en lumière crue les
insuffisances de cette réforme inachevée en pointant l’absence de
finalisation de l’application de cette réforme ainsi que la nécessité
de chercher en permanence de nouvelles pistes et de nouveaux chantiers
de travail, que les échecs enregistrés sont liés aux recommandations
et orientations de la charte et qu’il faudrait en tracer les choix
pour en accélérer la mise en oeuvre. Un vaste programme et un chantier
qui restera ouvert pour longtemps encore même avec la mise en oeuvre
du très attendu plan stratégique.

Commentaires