PARTAGER

L’approche des vacances est connue depuis des lustres pour faire augmenter le volumes des transactions illégales pour disposer de devises étrangères au marché noir bien au-dessus des montants autorisés par l’office des changes.

Cette année et à l’entame de la vague des départs, les douaniers semblent avoir eu pour consigne de serrer les vis et de redoubler d’efforts dans le contrôle et la fouille des passagers avant leur embarquement et de sanctionner à tout bout de champs. Le résultat est déjà visible puisque cette opération minutieuse aux postes-frontières a permis de saisir des sommes importantes de devises non déclarées sur des voyageurs en partance pour l’Espagne à partir des postes de Sebta ou au port de Tanger.

Au poste de Sebta, des mesures encore plus strictes ont été adoptées avec des fouilles corporelles systématiques en raison du flot ininterrompu de marocains qui viennent profiter en ce moment des soldes alléchantes que connait l’enclave espagnole.

Les mesures de précaution sont également à prendre au niveau de l’opération retour car la traçabilité des produits importés est désormais en vigueur pour permettre aux douaniers de comparer les montants des achats avec ceux des devises déclarées lors de la phase aller. Prudence, les amendes sont très lourdes.

Commentaires