PARTAGER

Un nouveau rendez-vous de la dernière chance !?
Ceux et celles qui croient naïvement que la COP21 qui se tient à Paris réglera définitivement les nombreux défis que pose la question climatique se trompent largement et risquent d’être fortement déçus.
La vingt et unième conférence des Parties à la convention cadre des Nations Unies pour les Changements Climatiques menace , une fois de plus , et sans vouloir insulter l’avenir de n’ être qu’ une grande messe média-climatique du carbone et une grande foire mondiale du CO2, sans oublier l’usage politique et politicien qui en sera fait car le climat de la planète est devenu désormais un enjeu majeur de Marketing diplomatique à usage interne et externe, qui le prend en otage et l’humanité avec.
Cela fait plus de quinze conférences sur le Climat que l’on parle de rendez-vous de la dernière chance, ce sera encore le cas à Paris mais rien ne garantit que cette fois sera la bonne.
L’enfer étant pavé de bonnes intentions, croire en les promesses des dirigeants du monde est comme brasser du vent ..cela tombe bien si vous êtes amateurs d’énergies renouvelables.!

Croyez-vous, en effet, que les lobbies des énergies fossiles vont lâcher le morceau ou que les multinationales vont abandonner le tout productivisme qui croît en se nourrissant de la consommation tous azimuts, ou alors que les réseaux politiques et médiatiques qui leur servent de relais vont cesser de défendre les intérêts de leurs bailleurs de fonds ?

Les discussions sont déjà très difficiles entre deux pays alors lorsqu’il s’agit de négociations entre plus de cent quatre-vingt États où l’intérêt national est exacerbé à outrance, exactement comme dans une coupe du monde de Rugby, l’affaire se complique et devient inextricable tant chacun est pris en otage par son propre égoïsme.

Il faut être franchement utopiste ou carrément rêveur pour imaginer que les pays vont soudainement changer de cap et faire face à la menace climatique au nom de l’humanité toute entière , faisant fi de leurs intérêts nationaux!
Une Humanité débarrassée de la fracture entre le Nord et le Sud ,ne serait ce que sur le plan des relations internationales, et où les intérêts des pays industrialisés ne passent pas avant le reste de la planète!
Pour qu’un autre monde soit vraiment possible, c’est là le véritable enjeu qui devrait être débattu et négocié à Paris!
Autrement , si la négociation est de nouveau biaisée, le Climato-pessimisme menace de sévir et le business climatique de fleurir car il faudra bien vendre des millions de climatiseurs aux pays pauvres!

Au fait qu’en pensent le FMI, le G20 ou l’OMC?
En l’absence de gouvernance mondiale ou de tribunal mondial pour l’environnement , ne pas s’engager à Paris à sauver la planète sera un véritable crime contre l’humanité!
Rendez-vous le 10 décembre à Paris pour voir sur quoi va déboucher la guerre mondiale du CO2.
Pour terminer, le climat se fiche complètement des beaux discours , aussi la COP21 risque de se transformer en flop 2015.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires