Corée du Sud : le sommet sur la sécurité nucléaire s’ouvre sur...

Corée du Sud : le sommet sur la sécurité nucléaire s’ouvre sur fond de tensions

334
0
PARTAGER

Les chefs d’Etat vont discuter de sécurité nucléaire, c’est-à-dire de coopération contre le terrorisme et des moyens de mieux protéger les matériaux fissibles et les installations nucléaires civiles.

La menace est réelle. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a recensé 31 cas de vol ou de perte de matériel nucléaire en 2011. Si beaucoup se demandent si un tel sommet peut se traduire par des mesures concrètes, le président américain Barack Obama a estimé que d’importants progrès ont déjà été obtenus depuis la première édition du Sommet qui avait eu lieu à Washington en 2010.

« Au total, des milliers de kilos de matériel nucléaire ont déjà été extraits de sites vulnérables à travers le monde. Grâce aux efforts de la communauté internationale, il n’a jamais été aussi difficile pour les terroristes de se procurer des armes nucléaires. Et nous sommes plus en sécurité, a ainsi déclaré Barack Obama. En tant que président, j’ai modifié la posture nucléaire des Etats-Unis en réduisant le nombre et le rôle des armes nucléaires dans notre stratégie nationale de sécurité ».

Les tensions s’accroissent depuis que la Corée du Nord a annoncé vouloir procéder à un essai de tir de missile. Le ministre sud-coréen de la Défense, Kim Kwan-jin, a annoncé également ce lundi que son armée détruirait cette fusée nord-coréenne en vol, si celle-ci passait au-dessus de son territoire. Même la Chine, et c’est inhabituel, a promis d’essayer de dissuader le régime de Pyongyang de mener à bien ce projet. Ce tir sera discuté en profondeur ainsi que les ambitions nucléaires iraniennes lors des très nombreuses réunions bilatérales qui sont prévues en marge du sommet.

 

rfi.fr ______________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires